Utilisation des pistes à Zaventem: la justice veut aussi auditionner les contrôleurs aériens

La justice veut entendre les aiguilleurs du ciel dans le dossier de l'utilisation des pistes de Zaventem.
La justice veut entendre les aiguilleurs du ciel dans le dossier de l'utilisation des pistes de Zaventem. - © Belga

La justice veut entendre les aiguilleurs du ciel dans le dossier de l'utilisation des pistes de Zaventem. Des auditions qui concerneraient donc les contrôleurs eux-mêmes et pas seulement les responsables de Belgocontrol.

L'objectif, c'est de faire tout la lumière sur les critères retenus pour faire le choix d'utiliser telle ou telle piste...  Mais cette décision d'entendre directement les contrôleurs, ne plaît pas à tout le monde.

Les syndicats haussent le ton

Lundi, le syndicat chrétien, ACV Transcom, a regretté que les noms des contrôleurs aériens aient été demandés et qu'on veuille les auditionner individuellement.

Les contrôleurs doivent être libres de signaler les incidents sans subir de pression. Ils demandent d'arrêter cette chasse aux sorcières, et n'excluent pas de partir en grève, si ce n'était pas le cas.

Belgocontrol veut des règles stables

De son côté, Belgocontrol s'oppose aussi à l'audition individuelle des contrôleurs aériens et réclame surtout des règles stables pour l'utilisation des pistes à l'aéroport de Zaventem.

Jusqu'à présent, aucun contrôleur n'a encore directement été entendu mais dans l'entourage du ministre de la Mobilité, le MR François Bellot, on rappelle que ces auditions ont pour but de clarifier la manière dont on choisit les pistes et pas de faire le procès de l'un ou l'autre.

Rappelons enfin que cette enquête a été ouverte par la justice bruxelloise en 2010, suite à des plaintes de riverains et elle porte jusqu'en 2016.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir