Urbagora propose de coupler les travaux du tram liégeois avec un réseau de chaleur

L'une des esquisses du projet de tram à Liège.
L'une des esquisses du projet de tram à Liège. - © DR

L'asbl Urbagora propose de profiter des travaux à venir du tram liégeois pour installer un réseau de chaleur à Liège. S'inspirant du dispositif mis en place par la ville de Dijon, ce système de canalisation devrait permettre d'alimenter en énergie de nombreux bâtiments dans la région de Liège.

L'asbl liégeoise, active dans les débats liés au développement urbain, invite les autorités à anticiper le chantier du tram liégeois et réfléchir à la possibilité d'implanter un réseau de chaleur lors de la réaffectation des voiries. D'un point de vue technique, ce type d'infrastructure peut se définir comme un ensemble de canalisations empruntant la voirie publique ou privée et qui alimente en chauffage et en eau chaude sanitaire une série de bâtiments. Une unité de production, alimentée par des énergies alternatives, redistribue la chaleur vers les utilisateurs.

Le porte-parole d'Urbagora, Baptiste Boulier explique que ce modèle s'inspire du modèle dijonnais ainsi que d'initiatives locales existantes. L'usine de traitement de déchets Uvelia d'Intradel à Herstal travaille déjà sur un projet similaire.

"Nous ne pouvons garantir une estimation du coût de cette implantation", explique M. Boulier, "mais nous sommes en mesure de comparer l'investissement avec celui de Dijon. Le réseau et la construction d'unité de production s'est élevé à 40 millions d'euros pour la ville française. De plus, cela ne devrait pas ralentir les travaux du tram, car ce concept vise à implanter des canalisations supplémentaires lors de l'ouverture des voiries". L'objectif final est de fournir de l'énergie bon marché et plus respectueuse de l'environnement.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir