Aller directement au contenu principal

Une nouvelle fusion hospitalière dans le Borinage et le Hainaut-Occidental

REGIONS | Mis à jour le lundi 30 janvier 2012 à 15h21

  • Le rapprochement entre le RHMS Ath-Baudour et le centre hospitalier d'Hornu-Frameries a été acté par les conseils d'administration respectifs. Ils donnent naissance à l’asbl Epicura.
    Epicura comptera 2.500 membres du personnel et près de 900 lits.

    Pour les patients, le seul changement en 2012 devrait concerner les services de maternité et de pédiatrie. De grosses rénovations sont en cours, sur le site d'Hornu-Frameries. Le but est de tout centraliser là-bas. On cite déjà l'objectif des mille accouchements réalisés, par an, dans cet hôpital.

     

    RTBF

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Le rapprochement entre le RHMS Ath-Baudour et le centre hospitalier d'Hornu-Frameries a été acté (illustration).
    Image précédente

    Le rapprochement entre le RHMS Ath-Baudour et le centre hospitalier d'Hornu-Frameries a été acté (illustration).

    Flickr - FotosGovBa
    Image suivante
    • Le rapprochement entre le RHMS Ath-Baudour et le centre hospitalier d'Hornu-Frameries a été acté (illustration).

      Le rapprochement entre le RHMS Ath-Baudour et le centre hospitalier d'Hornu-Frameries a été acté (illustration).

Les suggestions du jour

  • Tout ce que vous voulez savoir sur les stress tests

    24 octobre 2014, 17:21

    Plus que deux fois dormir et la Banque centrale européenne dévoilera les résultats des stress tests, les tests de résistance imposés à 130 banque de la zone euro. Ils seront mis en ligne dimanche à midi précises sur le site de la BCE. En sept thèmes,...

  • Domotique: dans 5 ans, votre maison sera plus intelligente que vous

    24 octobre 2014, 16:19

    Et sinon plus intelligente, du moins plus "consciente." La domotique sous l’angle électronique dont on parle depuis 30 ans nous vient pourtant des Etrusques. Les anciens Romains plaçaient leur foyer sous la protection des divinités domestiques nommées...

  • "Le danger n'est pas la menace terroriste, mais la surveillance de masse"

    24 octobre 2014, 01:05

    Leurs noms évoquent la liberté d'expression et la protection des valeurs démocratiques fondamentales contre la surveillance étatique. Pour d'autres cependant, l'action des lanceurs d'alertes - whistleblowers en anglais - est condamnable. C'est ainsi que,...

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info

Dernière Minute

Vu sur le web