Aller directement au contenu principal

Suspension du prononcé pour un policier responsable de la mort d'une étudiante

REGIONS | Mis à jour le vendredi 21 septembre 2012 à 17h52

  • Un policier de la zone de police Bruxelles-Capitale Ixelles ainsi qu'un autre homme ont été reconnus coupables vendredi de la mort d'une étudiante par le tribunal de police de Bruxelles. Le policier, à bord de son véhicule de service, intervenait sur les lieux d'un crime, rue du Trône à Ixelles, le 28 mars 2010, lorsqu'il a percuté une autre voiture. Celle-ci avait alors renversé une jeune étudiante de 23 ans qui marchait sur le trottoir. Les deux conducteurs, responsables de ce décès, ont toutefois bénéficié de la suspension du prononcé.

    Le juge a estimé que les chauffeurs étaient tous deux responsables d'homicide involontaire. D'une part, le policier aurait dû marquer l'arrêt au feu rouge du carrefour, et ce, même s'il avait actionné la sirène et que son véhicule était donc prioritaire, a stipulé le juge.

    D'autre part, le second conducteur impliqué dans l'accident aurait également dû, en entendant la sirène, se ranger sur le côté et céder le passage à la voiture de police, a aussi estimé le tribunal.

    Ce chauffeur avait affirmé qu'il n'avait pas entendu la sirène. Or, trois témoins avaient rapporté que la sirène avait été entendue de loin, d'après le jugement.

    Quant au policier, il avait bien déclaré qu'il n'avait fait que ralentir au carrefour, sans marquer l'arrêt complet, a également rappelé le tribunal dans sa décision.

    Ce dernier a donc estimé que les deux hommes avaient commis, chacun, une infraction au code de la route. "Ils ont concouru d'égale manière à l'accident et le lien causal entre leurs infractions et le décès de la passante est établi", a-t-on pu entendre.

    Le policier avait donc percuté une voiture qui venait de droite, à un carrefour. Elle-même avait alors heurté une passante. Celle-ci était décédée sur le coup à la suite de la violence de l'impact.

    La victime était une jeune fille de 23 ans, étudiante à Bruxelles. Le 28 mars 2010, vers 10h, elle avait quitté son kot pour se rendre à la gare de Bruxelles-Luxembourg. Elle devait prendre le train pour retourner chez ses parents à Arlon.

    Le tribunal a tenu compte, dans sa décision, des conséquences dramatiques des faits mais aussi du caractère accidentel de ceux-ci. Il a également pris en considération le fait que les deux responsables n'avaient pas consommé d'alcool, qu'ils n'étaient pas à proprement parler des "chauffards" et qu'ils n'avaient pas de casier judiciaire.

     

    Belga

     

  • Suspension du prononcé pour un policier responsable de la mort d'une étudiante
    « previous

    Suspension du prononcé pour un policier responsable de la mort d'une étudiante

    SOFIE CRABBE - Belga
    next
    • Suspension du prononcé pour un policier responsable de la mort d'une étudiante

      Suspension du prononcé pour un policier responsable de la mort d'une étudiante

Les suggestions du jour

Régions

Dernière Minute

Vu sur le web

Dossier Made In Belgium