Aller directement au contenu principal

Sécurité, propreté et logement sont les principales attentes des Bastognards

REGIONS | Mis à jour le vendredi 7 septembre 2012 à 14h53

  • Notre camion-élections s’est arrêté mardi dernier devant l’Hôtel de Ville de Bastogne. Vous avez été invité à donner votre avis sur la gestion communale et à lancer des pistes de réflexion pour améliorer la vie dans l’entité. Parmi les thèmes qui vous préoccupent : l’insécurité, le manque de civisme et les difficultés de trouver un logement.

    Comme d'autres communes jouxtant le Grand-Duché de Luxembourg, Bastogne subit de plein fouet une hausse des prix de l'immobilier et pour une partie de la population, il devient difficile de se loger. Beaucoup de citoyens se posent donc des questions sur la politique du logement : "Les loyers sont beaucoup trop cher. Quelqu’un qui se retrouve au chômage ne sait pas se loger convenablement (…) Il y a trop peu de logements sociaux. C’est le cas pour beaucoup de communes mais ici, c’est criant."

    Par ailleurs, il semblerait qu'une fois la nuit tombée, certains habitants ne se sentent pas en sécurité dans les rues de l’entité. "Certains endroits sont peu sécurisés, fort isolés le soir. Bastogne était surnommé "le petit Charleroi", suite à plusieurs faits divers qui sont survenus ces dernières années (…) On ne se sent pas à l’aise quand on se promène en rue."

    Des améliorations sont attendues également en matière de propreté. "La ville est de plus en plus salle : des excréments de chien, des papiers, des mégots… Il faudrait plus de poubelles (…) La rue principale, cela va encore ; mais les abords ne sont pas bien entretenus. Dès que l’on se ballade par exemple sur les deux tronçons du Ravel, on trouve des canettes, des bouteilles cassées, des mauvaises herbes…"

    Enfin, les personnes à mobilité réduite attendent, elles, quelques aménagements. "Avec une chaise roulante, c’est pratiquement impossible de se déplacer seul dans Bastogne. Les trottoirs, les toilettes, les commerces, les services publics… rien n’a été adapté !"

    Anne Lemaire

    Voir
  • Vidéo précédente

    Le Votomaton à Bastogne

    Vidéo suivante
    • Cliquez pour visionner

      Le Votomaton à Bastogne

    • Cliquez pour visionner

      Le Votomaton à Bastogne : L'intégrale

  • L'opération Votomaton a pour but de vous faire participer au débat communal.
    Image précédente

    L'opération Votomaton a pour but de vous faire participer au débat communal.

    RTBF
    Image suivante
    • L'opération Votomaton a pour but de vous faire participer au débat communal.

      L'opération Votomaton a pour but de vous faire participer au débat communal.

Les suggestions du jour

  • Enquête Solidaris-RTBF-Le Soir : les 18-30 ans, une génération déboussolée

    27 janvier 2015, 17:04

    Les jeunes adultes de 18-30 ans vivent un mal-être sociétal sans précédent. Leur vision de l’avenir est morose, peu optimiste, notamment pour le futur de leurs enfants. Ce constat issu du dernier Thermomètre Solidaris soulève de nombreuses questions,...

  • Les camps de concentration: la mort élevée au niveau industriel

    27 janvier 2015, 15:24

    Plus de 100 hectares, des baraquements à perte de vue, des milliers d’êtres humains tués par semaine. Plus d’un million d’individus exterminés jusqu’à la libération du camp. Derrière Auschwitz, symbole de la Shoah, se cachait une organisation...

  • Transformer les chèques-repas en indemnités : une idée qui divise

    27 janvier 2015, 16:43

    Revenir sur les chèques-repas, les supprimer au profit d’une indemnité à verser directement sur le compte des travailleurs : l’idée avait déjà été avancée sous l’ancienne législature par l’ancien ministre de l’Économie, le socialiste...

Dernière Minute

Vu sur le web