Procès des Becker : les témoins de plus en plus frappés d'amnésie

Plusieurs témoins appelés à la barre ont changé leur version des faits.
Plusieurs témoins appelés à la barre ont changé leur version des faits. - © Belga
Rédaction RTBF

Steve et Samson Becker sont accusés du meurtre de Laurette Derudder, commis à Honnelles en décembre 2009. Un meurtre qu'ils nient catégoriquement depuis le début. Dans ce procès, les preuves matérielles ne sont pas nombreuses. Et une bonne partie des accusations repose sur des témoignages. Mercredi, la cour a auditionné des personnes qui avaient croisé les accusés et la victime, dans des cafés, le soir du meurtre. Des témoignages qui n'ont pas vraiment aidé à y voir plus clair.

De nombreux témoins ont visiblement une mémoire de poisson rouge. "Samson, vous l'avez bien vu, le soir du meurtre ?", demande le président de la cour. "Je ne saurais plus dire, il y avait beaucoup de monde dans le café", répond un cousin Becker.

Le président interpelle un ami des accusés : "Vous aviez dit aux enquêteurs que Samson roulait dans une Nissan Micra..." Le jeune homme hésite : "Je crois que je me suis trompé... Mon frère me dit que ce n’était pas une Micra, mais une Honda Civic..."

Un témoin explique encore que les policiers ont menacé "de le mettre au trou" pour qu'il confirme l'existence de cette fameuse Nissan Micra.

On le sent bien, les témoins sont mal à l'aise devant la cour, sans pour autant reconnaître clairement qu'ils ont peur des accusés. Un seul témoin a demandé une protection policière. C'est en fait l'un des témoins principaux du dossier, qui affirme avoir reçu des menaces de mort. Devant la cour, il a confirmé avoir vu Samson Becker quitter le café en compagnie de Laurette Derudder. C'est la dernière fois qu'on a vu la victime en vie.

Jeremy Giltaire


Publicité

L'actualité des régions en vidéo




+ de vidéos