"Pas question d'organiser plus d'une journée sans voiture par an"

Les piétons et cyclistes devront se contenter d'une journée sans voitures par an.
Les piétons et cyclistes devront se contenter d'une journée sans voitures par an. - © BELGA PHOTO BAS BOGAERTS
Belga News

Le secrétaire d'Etat régional bruxellois à la mobilité Bruno De Lille (Groen! ) affirme samedi dans un entretien accordé à La Capitale qu'il n'est pas question d'organiser plus d'une journée sans voiture par an à Bruxelles. "Un dimanche sans voiture coûte un million d'euros", explique-t-il. La Région compte cependant développer des initiatives plus locales.

L'organisation de dimanche sans voiture, outre son coût, pose également des problèmes de logistiques et d'organisation. Sans compter les retombées économiques négatives, pointe Bruno De Lille.

Par contre, le secrétaire d'Etat régional veut encourager les initiatives plus locales comme Cyclovia, un concept qui vise à faire circuler des cyclistes sur des itinéraires balisés et élargis mais en n'empêchant pas parallèlement la circulation automobile. Des quartiers fermés pour une certaine période -une semaine au plus- à l'automobile pourraient aussi être envisagés, selon Bruno De Lille.

Quant aux entreprises plutôt réfractaires à l'idée de l'interdiction de la circulation en voiture, Bruno De Lille voudrait les convaincre via des actions telles que "Bike Experience", une initiative consistant à proposer aux employés d'une société de tester une alternative à la voiture durant une semaine, que ce soit le vélo, les transports en commun ou la marche. Selon le secrétaire d'Etat, les employés qui en ont fait l'expérience maintiennent pour 90% d'entre eux cette bonne habitude au moins une fois par semaine ensuite.


Belga

Publicité

L'actualité des régions en vidéo




+ de vidéos