Parquet de Charleroi : le plus rapide de Wallonie

Christian De Valkeneer, procureur du Roi de Charleroi.
Christian De Valkeneer, procureur du Roi de Charleroi. - © Belga
Rédaction RTBF

C'est ce qui ressort d’une étude sur le fonctionnement de la justice, réalisée entre 2005 et 2010. On y calculait notamment le nombre de jours moyens entre le délit commis et la fixation du dossier devant le tribunal.

Dans le top 10, neuf parquets flamands et un wallon : Charleroi (neuvième du classement). Le délai y est de 450 jours en moyenne, contre 260 à Anvers, le premier du classement. 

A titre de comparaison, sachez que du côté du parquet montois la moyenne tourne autour des 840 jours. Christian De Valkeneer, le procureur du Roi de Charleroi : ce résultat est ‘’d’abord le travail de tous les membres de la communauté judiciaire de l’arrondissement. Une enquête, c’est l’œuvre de toute une série d’intervenants : des services de police efficaces, des juges d’instruction qui travaillent bien, une équipe du parquet  compétente et motivée, des magistrats soucieux de faire avancer leurs dossiers.’’

La conjonction de ces différents éléments donnerait les résultats enregistrés. ‘’On essaye aussi de faire un monitoring interne des dossiers. Il y a un suivi bi-hebdomadaire de l’ensemble des dossiers qui sont communiqués au parquet en vue de tracer les perquisitions. On suit également les dossiers qui prennent plus de temps ; on tâche dès lors de faire en sorte que ce retard soit résorbé le plus rapidement possible (il s’agit de ne pas les accumuler). Il y a donc une gestion dynamique en interne mais sans la qualité des magistrats et du personnel judiciaire, cette gestion n’aurait pas les mêmes résultats.’’

Quant au fait que cela se passe mieux au nord du pays, Christian De Valkeneer avance une explication : ils possèdent tout simplement plus de moyens que les parquets wallons. Son interview à ce sujet, ci-contre.

 

Christine Borowiak, Xavier Van Oppens


L'actualité des régions en vidéo




+ de vidéos