Palais de justice de Bruxelles: plusieurs foyers d'incendie, selon la police

15 véhicules de secours étaient présents mercredi en fin d'après-midi.
15 véhicules de secours étaient présents mercredi en fin d'après-midi. - © RTBF
Rédaction RTBF

Le feu a pris au deuxième étage du palais, mardi en fin d’après-midi. Les pompiers sont venus, non sans mal, à bout de l’incendie mais plusieurs éléments interpellent ce jeudi matin. Le système d’alarme n’a pas fonctionné correctement. On s’interroge aussi sur l’origine de l’incendie. La police parle au minimum de deux foyers.

L’incendie n’a pas fait de victimes mais les dégâts matériels sont importants. L’ampleur exacte de ceux-ci doit encore être déterminée. On sait déjà que des archives sont parties en fumée.

Ce mercredi matin, pourtant, une question se pose : le sinistre est-il criminel ? Un élément le laisse à penser : c'est l'existence de deux, voire plusieurs foyers, selon la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles, citée ce matin par deux quotidiens.

Bien sûr, tout cela doit encore être mis au conditionnel, l'enquête est en cours. Wenke Roggen, porte-parole du parquet de Bruxelles déclare : ''On sait juste qu’il y a au moins une source d’incendie et qu’il a eu lieu au deuxième étage'.' Quant à savoir si le parquet dispose d’indices qui confirmeraient la thèse de l’incendie criminel… ''Je ne peux rien vous dire à ce sujet, ajoute Wenke Roggen, si ce n’est que c’est une piste qui est examinée pour le moment.''

Une certitude, par contre, le travail des pompiers n'a pas été aisé. Tout d'abord parce que le système d'alarme n'a visiblement pas fonctionné correctement, sans que l'on sache à l'heure actuelle ce qui a causé cette défectuosité. Aucun signal n’a retenti pour avertir la centaine de personnes présentes dans le bâtiment de la place Poelaert.

Finalement, les pompiers ont été alertés par des personnes présentes sur place. Arrivés en masse (15 véhicules au total), les hommes du feu ont progressé très difficilement. De précieuses minutes ont été perdues, déclare Olivier Sensé, caporal aux pompiers de Bruxelles : ''On avait une pièce complètement en feu. Le temps d’avoir de l’eau, d’essayer de localiser le feu… Chaque fois qu’on mettait de l’eau, on avait de la vapeur. Il fallait reculer…''

Le feu a finalement été maîtrisé aux alentours de 18h. L'ampleur des dégâts n'est pas encore connue. 

Jérôme Durant


L'actualité des régions en vidéo




+ de vidéos