Oupeye: l'ancienne gravière Brock va être réaménagée

La gravière Brock, à Oupeye.
La gravière Brock, à Oupeye. - © le-grand-oupeye.be
Rédaction RTBF

Le ministre Philippe Henry et le bourgmestre d'Oupeye viennent de lancer le chantier de réaménagement de l'ancienne gravière Brock. C'est une ancienne carrière laissée à l'abandon, un plan d'eau, en bordure du canal Albert, devenu dangereux, comme de multiples endroits du même genre en Région wallonne. Pour près d'un million et demi d'euros, le site se transforme en lieu d'écotourisme.

La gravière Brock a connu deux noyades par le passé. C'est un plan d'eau comme il en existe aux quatre coins du territoire wallon : une ancienne carrière, dans une banlieue semi industrielle où, malgré les interdictions, les adolescents vont nager l'été. A l'abandon depuis vingt ans, envahi par les ronces, l'endroit dispose encore d'un fort potentiel biologique. Grâce à des fonds européens, un projet d'aménagement peut commencer.

"L'exercice a été de deux ordres" explique Anna-Marie Sauvat, paysagiste. "Redonner une accessibilité officielle et récréative aux riverains et aux usagers. Et parallèlement, aller chercher le potentiel environnemental. La baignade est tout à fait interdite. Il n'y a pas d'accès à l'eau, mais un accès à l'observation, au délassement et à l'émerveillement".

Les berges vont être sécurisées, et parfois déplacées, pour recréer des marres de faible profondeur pour que le crapaud calamite s'épanouisse, et rehausser une falaise sablonneuse pour que le martin pêcheur revienne. Des îles flottantes, des pontons de promenades complètent l'intervention.

Le ministre de l'environnement s'est félicité : à son estime, la gravière Brock est un exemple de la capacité collective à recycler le territoire.

Le chantier devrait durer un an.

 

M. Gretry


L'actualité des régions en vidéo




+ de vidéos