Aller directement au contenu principal

Oupeye: l'ancienne gravière Brock va être réaménagée

REGIONS | lundi 23 avril 2012 à 10h06

  • Le ministre Philippe Henry et le bourgmestre d'Oupeye viennent de lancer le chantier de réaménagement de l'ancienne gravière Brock. C'est une ancienne carrière laissée à l'abandon, un plan d'eau, en bordure du canal Albert, devenu dangereux, comme de multiples endroits du même genre en Région wallonne. Pour près d'un million et demi d'euros, le site se transforme en lieu d'écotourisme.

    La gravière Brock a connu deux noyades par le passé. C'est un plan d'eau comme il en existe aux quatre coins du territoire wallon : une ancienne carrière, dans une banlieue semi industrielle où, malgré les interdictions, les adolescents vont nager l'été. A l'abandon depuis vingt ans, envahi par les ronces, l'endroit dispose encore d'un fort potentiel biologique. Grâce à des fonds européens, un projet d'aménagement peut commencer.

    "L'exercice a été de deux ordres" explique Anna-Marie Sauvat, paysagiste. "Redonner une accessibilité officielle et récréative aux riverains et aux usagers. Et parallèlement, aller chercher le potentiel environnemental. La baignade est tout à fait interdite. Il n'y a pas d'accès à l'eau, mais un accès à l'observation, au délassement et à l'émerveillement".

    Les berges vont être sécurisées, et parfois déplacées, pour recréer des marres de faible profondeur pour que le crapaud calamite s'épanouisse, et rehausser une falaise sablonneuse pour que le martin pêcheur revienne. Des îles flottantes, des pontons de promenades complètent l'intervention.

    Le ministre de l'environnement s'est félicité : à son estime, la gravière Brock est un exemple de la capacité collective à recycler le territoire.

    Le chantier devrait durer un an.

     

    M. Gretry

    Voir
    • de Aube64 Je réserve mon opinion jusqu'à ce que je vois ce qu'ils vont réellement en faire car j'ai bien peur que le but final soit l'attrait touristique et non la biodiversité telle qu'elle y existe maintenant. Il y a en tout cas une chose de sûr, certains animaux n'apprécient pas la proximité des promeneurs et n'y resteront pas. Ce qui serait bien c'est un coin nature, certes aménagé pour éviter les accidents (même s'il y a toujours des idiots quoi qu'on fasse) mais où on n'attirerait pas les promeneurs parce que, franchement, des coins comme ça pour les animaux, dans la région, ça commence à manquer. Malheureusement, quand je lis "pontons de promenade", j'imagine le monde en été. Un coin nature dont l'homme ne tire pas profit, est-ce vraiment trop demandé ?

      23-04-2012 17:09 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • La gravière Brock, à Oupeye.
    Image précédente

    La gravière Brock, à Oupeye.

    le-grand-oupeye.be
    Image suivante
    • La gravière Brock, à Oupeye.

      La gravière Brock, à Oupeye.

    • de Aube64 Je réserve mon opinion jusqu'à ce que je vois ce qu'ils vont réellement en faire car j'ai bien peur que le but final soit l'attrait touristique et non la biodiversité telle qu'elle y existe maintenant. Il y a en tout cas une chose de sûr, certains animaux n'apprécient pas la proximité des promeneurs et n'y resteront pas. Ce qui serait bien c'est un coin nature, certes aménagé pour éviter les accidents (même s'il y a toujours des idiots quoi qu'on fasse) mais où on n'attirerait pas les promeneurs parce que, franchement, des coins comme ça pour les animaux, dans la région, ça commence à manquer. Malheureusement, quand je lis "pontons de promenade", j'imagine le monde en été. Un coin nature dont l'homme ne tire pas profit, est-ce vraiment trop demandé ?

      23-04-2012 17:09 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Déclarations du coformateur Charles Michel: l'heure de vérité

    30 septembre 2014, 16:17

    Le coformateur Charles Michel a accordé une interview à l'occasion de la nouvelle réunion des négociateurs du futur gouvernement de centre-droit. "Il faudra dire la vérité" aux citoyens, avertit-il. A savoir que certaines mesures seront difficiles.

  • Drames de l'immigration: Amnesty pointe la responsabilité de l'Europe

    30 septembre 2014, 16:45

    L'ONG Amnesty international a publié un rapport sur l'immigration en Europe et la nécessité d'agir dans l'urgence. Dans ce rapport, la responsabilité de l'Europe est clairement mise en cause.

  • Pension : penser plus tôt à plus tard, positivement

    30 septembre 2014, 17:00

    "Penser plus tôt à plus tard" : la Fondation Roi Baudouin fait actuellement une campagne pour nous inciter à penser à la pension. C'est l'occasion de se pencher sur certaines études selon lesquelles l'optimisme et l'ouverture aux autres permettraient de...

L'actualité en images

Le couple royal en visite au Shape

mardi 30 septembre 2014

Fermeture du Roton: les archives

mardi 30 septembre 2014

Une guindaille sans alcool

mardi 30 septembre 2014

France: Montpellier sous eau

mardi 30 septembre 2014

L'agence d'intérim Trace revendue

mardi 30 septembre 2014

Delpérée fustige la N-VA

mardi 30 septembre 2014

Pas de PV cette semaine

mardi 30 septembre 2014

Procès Sharia 4 Belgium

lundi 29 septembre 2014

France: Montpellier sous eau

mardi 30 septembre 2014

L'agence d'intérim Trace revendue

mardi 30 septembre 2014

Toutes les vidéos de l'info

En direct

Régions

Dernière Minute

Vu sur le web