Aller directement au contenu principal

Mittal avait tout prémédité ; on aurait pu anticiper, estime le Mouvement de Gauche

REGIONS | vendredi 1 février 2013 à 7h31

  • Le Mouvement de Gauche, le parti créé par l'ex-Ecolo Bernard Wesphael, estime que le groupe ArcelorMittal avait déjà pris sa décision de fermer la moitié du froid de Liège en octobre dernier. Pour le Mouvement de Gauche, il était possible de tout anticiper.

    Le Groupe possède une société financière, une banque interne, attirée à Bruxelles par le système des intérêts notionnels qui lui permet de payer très peu d'impôts. Il aurait fallu, explique Francis Biesmans, observer les mouvements financiers de cette société d'ArcelorMittal. "Le 1er octobre 2012, Mittal a tout simplement réduit de 38,6 milliards le capital de la société, banque interne du groupe Mittal, et l’a ramené à 1 milliard. De ces 38,6 milliards, 35 d’entre eux sont partis vers le Grand-Duché du Luxembourg. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’à l’époque (1er octobre 2012), la mort du froid était déjà programmée. Donc, quelque part, ils ont pris leurs précautions."

    Le Groupe ArcelorMittal a répondu à ces accusations. La décision de lancer la procédure Renault n'était pas préméditée. Elle date du conseil d'administration du 22 janvier dernier. La loi sur l'information et la consultation des travailleurs a bien été respectée. Et sur l'accusation de se servir des intérêts notionnels pour ne pas payer d'impôts, le groupe répond qu'il en paye et que c'est d'ailleurs pour ça que les communes ne veulent pas le voir partir. Le Mouvement de Gauche, lui, plaide pour l'expropriation du Groupe Mittal.

    François Braibant

    Voir

    Derniers commentaires

    • de chofroa Bonjour,évidement c'est un milliard pour liquider le bazar...avec show humoristique politique compris...et depuis l'infirmière anglaise ,on sait que l'humour tue aussi...

      01-02-2013 14:15 | Répondre

    • de pauvptibelge Copain, si toi, petit snul, tu devais à l'état belge le centième de ce que doit Mittal, on saisirait ta maison, ta voiture et tes comptes en banque. Mais... oui, t'es pas Mittal. L'état-mafia était au courant de ce que Mittal préparait, c'est évident comme le nez au milieu de ta figure. Mais, en bon collabo du Fric, il a laissé faire. Et s'il se pose maintenant en grand pourfendeur, il n'en fera pas plus. Attends quelques mois, que l'orage soit passé, et tu verras.

      01-02-2013 12:02 | Répondre

    • de chclippe 1 300 ouvriers licenciés (donc employés); salaire moyen brut estimé : 50 000 EUR; coût salarial: 65 000 000 EUR par an; et si en plus Arcelor perd des millions par mois en frais idiots .... ; mais est-il interdit de croire à de nombreux faits rapportés par le rapport Laplace; Y compris la dméonstration des idioties syndicales et politiques ? pire que des égoismes, de la pure bêtise

      01-02-2013 11:20 | Répondre

    • de alainb Difficile de "prévoir" lorsque l'on est obligé de passer l'essentiel de son temps dans le "communautaire". Pour tout le monde, politiques compris, il n'y a que et il n'aura que 24 H dans une journée.

      01-02-2013 10:20 | Répondre

    • de Tom ils sont vraiment poilant les dirigeants politiques ils crient tous en coeur boeeee !!!! le vilain profiteur comme si le but du jeu d'une entreprise n'était pas de s'en mettre plein les poches en moins de temps possible voilà un spectacle qui me fait vraiment rire, enfin un ! si vous étiez dans la peau de Mittal et en aviez la possibilité vous feriez exactement la meme chose on montre des ouvriers désampés certes mais combien de gens sont licenciés tous les jours de manière crapuleuse et dont on ne parle jamais car ils ne representent pas des centaines de licenciements en une fois quel cirque... les seuls à garder leurs postes sont les politiques en toutes circonstances : ce sont eux les plus malins en fait

      01-02-2013 10:18 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Pour le Mouvement de Gauche, le groupe Mittal avait déjà programmé la mort du froid à Liège.
    « previous

    Pour le Mouvement de Gauche, le groupe Mittal avait déjà programmé la mort du froid à Liège.

    Belga
    next
    • Pour le Mouvement de Gauche, le groupe Mittal avait déjà programmé la mort du froid à Liège.

      Pour le Mouvement de Gauche, le groupe Mittal avait déjà programmé la mort du froid à Liège.

    • de chofroa Bonjour,évidement c'est un milliard pour liquider le bazar...avec show humoristique politique compris...et depuis l'infirmière anglaise ,on sait que l'humour tue aussi...

      01-02-2013 14:15 | Répondre

    • de pauvptibelge Copain, si toi, petit snul, tu devais à l'état belge le centième de ce que doit Mittal, on saisirait ta maison, ta voiture et tes comptes en banque. Mais... oui, t'es pas Mittal. L'état-mafia était au courant de ce que Mittal préparait, c'est évident comme le nez au milieu de ta figure. Mais, en bon collabo du Fric, il a laissé faire. Et s'il se pose maintenant en grand pourfendeur, il n'en fera pas plus. Attends quelques mois, que l'orage soit passé, et tu verras.

      01-02-2013 12:02 | Répondre

    • de chclippe 1 300 ouvriers licenciés (donc employés); salaire moyen brut estimé : 50 000 EUR; coût salarial: 65 000 000 EUR par an; et si en plus Arcelor perd des millions par mois en frais idiots .... ; mais est-il interdit de croire à de nombreux faits rapportés par le rapport Laplace; Y compris la dméonstration des idioties syndicales et politiques ? pire que des égoismes, de la pure bêtise

      01-02-2013 11:20 | Répondre

    • de alainb Difficile de "prévoir" lorsque l'on est obligé de passer l'essentiel de son temps dans le "communautaire". Pour tout le monde, politiques compris, il n'y a que et il n'aura que 24 H dans une journée.

      01-02-2013 10:20 | Répondre

    • de Tom ils sont vraiment poilant les dirigeants politiques ils crient tous en coeur boeeee !!!! le vilain profiteur comme si le but du jeu d'une entreprise n'était pas de s'en mettre plein les poches en moins de temps possible voilà un spectacle qui me fait vraiment rire, enfin un ! si vous étiez dans la peau de Mittal et en aviez la possibilité vous feriez exactement la meme chose on montre des ouvriers désampés certes mais combien de gens sont licenciés tous les jours de manière crapuleuse et dont on ne parle jamais car ils ne representent pas des centaines de licenciements en une fois quel cirque... les seuls à garder leurs postes sont les politiques en toutes circonstances : ce sont eux les plus malins en fait

      01-02-2013 10:18 | Répondre

    • de dania une expropriation ? Ce serait mieux de créer une taxe sur les sites industriels abandonnés et propriété d'un groupe viable (en interdisant les magouilles de filiales qui font faillite) tant que le site ne réemploie pas au moins 90% du maximum de salarié employé sur les 30 (par exemple) années passées (sous traitants inclus bien sur). Je propose la somme de 250.000€/an par emploi supprimé. Je suis sûr qu'ils vont trouver rentable de garder de l'emploi là bas

      01-02-2013 09:23 | Répondre

    • de Roland Ca se fait pour les immeuble d'habitation inoccupés, alors pourquoi pas pour les sites industriels, effectivement ? En tous les cas, expropriation = 600 millions de dépollution des sols à charge du contribuable wallon et signal fort aux investisseurs industriels : "Evitez la Wallonie, ce ne sont que des ennuis". Enfin, je suppose que les gauchistes ont une fois encore un grand sac rempli de "yaka" pour éviter de tels écueils...

      01-02-2013 10:25 | Répondre

    • de janssens D Ca, ça ne sert pas à grand-chose car une société peut être bénéficiaire, mais cela dépend aussi des demandes, et aussi du secteurs interne à la société. Et ça mettrait à mal la libre concurrence qui est un des maitres-mots de l'Europe (ce qui retomberait la Belgique en cas de recours de Mittal). Et comme si ça ne suffisait pas, ça découragerait encore plus les investisseurs potentiels. En revanche, une amende/taxe salée sur les sites abandonnés au sous-sol pollués (par m² et fonction du degré de pollution), là, ce serait bien plus utile.

      01-02-2013 10:48 | Répondre

    • de Sinndho Gouverner c'est prévoir. Il y a des décennies que la classe politique belge ne gouverne plus rien car elle ne prévoit plus rien.

      01-02-2013 09:00 | Répondre

    • de janssens D Voter c'est comprendre, et là, on peut se demander si les électeurs en ont les capacités.

      01-02-2013 10:49 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

Régions

Dernière Minute

Vu sur le web

La cueillette de la rédaction aux quatre coins de la Toile.

Plus d'articles
Dossier Made In Belgium