Aller directement au contenu principal

Tuerie à Liège: les faits, les photos et les vidéos

REGIONS | Mis à jour le jeudi 15 décembre 2011 à 11h06

  • Six morts, c'est donc le bilan encore provisoire du drame de ce 13 décembre. La fusillade de la Place Saint-Lambert a fait 4 victimes, l'auteur est mort lui aussi, il se s'est suicidé. La police annonce par ailleurs avoir découvert un corps dans un hangar appartenant au tueur. Parmi les blessés, 4 personnes se trouvent encore dans un état grave.
    Le bilan total de cet acte insensé a évolué depuis le drame. Le Parquet de Liège a fait le point, mercredi,  lors d’une conférence de presse. Danièle Reynders, Procureur du Roi, a d'abord indiqué que 3 personnes ont perdu la vie sur la Place Saint-Lambert. Il s'agit de deux adolescents de 15 et 17 ans et d'un bébé de 18 mois. depuis lors, une dame de 75 ans a succombé à ses blessures.

    Les autorités judiciaires ont annoncé un autre décès.  La police a en effet fouillé un hangar appartenant à Nordine Amrani dans lequel il lui arrivait de cultiver du cannabis. Elle y a trouvé le corps de la femme de ménage, une cinquième victime du tueur, la première chronologiquement. Le bilan est donc de six morts puisque l'auteur de la fusillade s'est suicidé après avoir ouvert le feu place Saint-Lambert. Ce suicide a été confirmé par Danièle Reynders. Nordine Amrani s'est tiré une balle dans la tête sur le lieu de la fusillade.

    Cédric Visart de Bocarmé, Procureur général, s'est lui aussi exprimé. Il a donné des détails sur le matériel du tueur tout en précisant qu'aucune arme n'a été retrouvée au domicile de celui-ci. Le sac de l'auteur des faits contenait plusieurs grenades et de nombreux chargeurs. Le bilan aurait donc pu être bien plus lourd. Le Procureur général a également démenti que l'auteur de la fusillade possédait un permis pour posséder des armes. En revanche, il a reconnu que Nordine Amrani avait bien été condamné en 2008 mais que la prévention de détention n'avait pas pu être appliquée pour des raisons d'ordre "technique".

    Un acte fou

    Peu avant 12h30, un individu, juché sur la plate-forme surplombant la boulangerie "Le Point Chaud", a lancé plusieurs engins explosifs en direction de la place.
    "En sortant de la cour d'assises, j'ai aperçu un homme sur une des terrasses qui surplombe de cinq mètres environ les arrêts de bus sur la place Saint-Lambert. A ses pieds, était déposé un sac,d'où il a sorti quelque chose. Je pensais que c'était une pierre ou un autre objet anodin. Il lancé quelque chose, à une vingtaine de mètres, sur les abribus qui ont explosé", explique Nicolas Gimenne, correspondant de l'agence Belga, témoin des faits. Il entendra quatre détonations importantes puis de plus petites; vraisemblablement des tirs.

    Il apparaîtra ensuite que l'homme a lancé plusieurs grenades avant de vider le chargeur d'un fusil mitrailleur FAL puis de se donner la mort, semble-t-il avec un revolver. Une centaine de personnes se trouvaient sous les abribus et sur la place à cet instant, principalement des jeunes, dont beaucoup venaient sans doute de quitter une salle d'examen. Ce sont aussi principalement des jeunes qui figureront plus tard parmi les blessés.

    Mouvement de panique

    La foule est prise de panique, les badauds, nombreux sur l'heure du midi et à deux semaines de Noël, prennent la fuite. Sur la place, les échoppes du Marché de Noël sont installées, mais fermées. Suite à l'avis de tempête sur le pays, l'ouverture en avait été reportée au début de l'après-midi. Très vite, un très large périmètre de sécurité est dressé. Les bus présents dans le centre sont rappelés en dehors de la ville. Les gens sont priés de se replier vers la magasins, dont ils ne pourront ensuite plus sortir pendant plus d'une heure. Certains commerçants baissent le rideau sur ordre de la police.

    Les centres commerciaux ont été fermés dans le centre ville. Dans la ville que certains qualifient comme étant "en état de siège", on observe un bal incessant d'ambulances qui proviennent de toute la région, mais aussi de Maastricht (Pays-Bas) et de Namur.

    L'auteur était connu des services judiciaires

    L'auteur des faits est Nordine Amrani. L'homme est connu des services judiciaires. Une perquisition avait été menée à son domicile, rue Bonne Nouvelle, à Liège. Les enquêteurs recherchaient alors des plans de cannabis et avaient finalement découvert des armes. Il avait été condamné en septembre 2008 à 58 mois de prison ferme pour avoir détenu 9500 pièces d'armes et une dizaine d'armes complètes ainsi que la culture de 2800 plants de cannabis dans le cadre d'une association de malfaiteurs.

    Mardi, il devait se rendre à une convocation de la police. Il ne s'est jamais rendu à son rendez-vous et est donc mort après avoir provoqué un carnage au cœur de Liège. On a pu croire à un accident survenu lors de la manipulation de l'arme utilisée, mais la thèse du suicide a ensuite été confirmée.

    Rumeurs en tous sens

    Des premières informations faisaient penser qu'il y avait un deuxième auteur qui se serait réfugié peu après 13h30 dans une annexe du nouveau palais de justice de Liège. Le Peloton Anti-Banditisme investit les lieux. Les rumeurs les plus diverses circulent. Certaines font état de trois auteurs, dont deux sont en fuite dans la ville; de coups de feu dans les rues de Liège; et de blessés à proximité de la place Saint-Paul. La police prend ces rumeurs au sérieux et un périmètre de sécurité est installé autour de la place Cathédrale. Les commerces du piétonnier Vinâve d'Ile descendent leurs volets. Ces rumeurs suscitent des scènes de panique et des crises de larmes. Chacun cherche à donner des nouvelles ou s'enquérir de la santé d'un proche et les réseaux mobiles sont surchargés.

    Selon notre journaliste sur place, mardi vers 14h30, des personnes seraient ressorties des bâtiments à la place Cathédrale, croyant le calme revenu, mais les policiers leur auraient hurlé de rester à l'abri. Les bâtiments étaient en effet fouillés, sans résultat.

    Pas de course poursuite

    La police a démenti qu'une course poursuite se soit déroulée place Cathédrale. Une rumeur avait fait état de tirs dans le quartier. Celui-ci avait été bouclé mais le périmètre a rapidement été levé, a constaté Belga sur place.

    Plusieurs hôpitaux mobilisés

    Une tente blanche a été dressée pour accueillir les blessés près de l'Archéoforum. Au moins une dizaine de civières ont y ont été admises, selon notre journaliste sur place.

    A la clinique de l'espérance à Montegnée, 16 blessés ont été accueillis. L'un au moins est dans un état grave. Il y a 26 blessés divers à l'hôpital de la Citadelle. D'autres blessés sont dirigés vers d'autres hôpitaux.   

    Trois ambulances en provenance du Limbourg néerlandais ont été envoyées à Liège afin d'aider à administrer les premiers soins aux victimes, selon Harry Coenen du GGD Zuid Limburg. Un coordinateur accompagne le convoi.

    Le gouverneur de la province de Liège, Michel Foret n'a pas déclenché de plan provincial d'urgence. Mais un centre de crise a été ouvert au palais provincial.
       
    RTBF et BELGA
    Voir

    Derniers commentaires

    • de Trashou Franchement, c'est horrible. mais ce que je retient, c'est que vous avez franchement un pays de dingue. J'suis français, le matin je me lève et je regarde la rtbf et jour après jour on vois que cela... Entre les tuerie, antisémite, violeur, pédophile, trafiquant d'armes, trafiquant de drogues, politicien véreux, psychopathe... La Belgique est gangréné par le crime... Je plein les belges est remercie chaque jour de ne pas vivre en votre monar...Capita...Asile qu'est votre territoire -_-

      29-01-2012 00:26 | Répondre

    • de DRL. Eh, bien France ou Belgique.. Le monde est Asile. Que dire des faits de Toulouse? Ils ne sont pas isolés non plus. Personne, et nulle part nous ne sommes plus à l'abri. Faut-il pour autant vivre avec un sentiment de peur continue, je pense que non. Je ne répondrai pas par tout ce que je pense car cet article et donc les familles de victimes ont déjà assez été blasphémé. Mais sachez que Belgique ou France ou Allemagne... Rien n'est vraiment isolé. Le monde est triste. Pas la Belgique.

      01-05-2012 10:42 | Répondre

    • de Marie-Paule (suite du msg précédent : Mise au point. L'expert Psychiatre en était (à juste titre) courroucé, le bourgmestre de Liège est même intervenu pour remettre les pendules à l'heure (celle du deuil), quant aux pauvres victimes, courageusement venues témoigner sur ce plateau, elles sont reparties plus attristées que jamais... Pourtant leur ouverture d'esprit et leur volonté de compréhension portaient visiblement leur démarche. M Delporte merci pour vos idées et Mme Vanderlinden prenez soins de vous.

      18-12-2011 13:40 | Répondre

    • de Marie-Paule Trop de technicité tue la technicité ainsi queles espoirs des personnes victimes de la tragédie de Liège. Durant le débat de ce midi (Mise au point) sur La Une, la "caste" judiciaire a eu grand mal à s'ouvrir aux questions des victimes et à consentir un quelque rapprochement à leur égard... Conséquence en l'espèce, Un multi récidiviste avec possession d'armes de type "guerre" n'est pas suivi sur ce sujet.

      18-12-2011 13:37 | Répondre

    • de Brigitte Tibesar Passau quand les médias respecteront-ils le chagrin des familles? Je suis scandalisée de voir des caméras de télévision se masser à l'entrée des funérariums et même devant le domicile des familles en deuil. L'information du grand public ne doit pas se confondre avec le voyeurisme!

      16-12-2011 19:40 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Vidéo précédente

    Liège, 13 décembre - Le centre ville après le drame

    Vidéo suivante
    • Liège, 13 décembre - Le centre ville après le drame

    • Liège, 13 décembre - Le Roi et Elio Di Rupo sont sur place

    • Liège, 13 décembre - Le forcené a fait plusieurs victimes

    • Attentat à Liège - Edition Spéciale 17H00 - Le roi s'est rendu à Liège

    • Attentat à Liège - Edition Spéciale 17H00 - En Direct de Liège, Christine Leenaerts décrit l'état de choc

    • Cliquez pour visionner

      Interview de Maitre Dister

    • Cliquez pour visionner

      En direct de Liège avec N. Maleux et le gouverneur de la Province de Liège

    • Cliquez pour visionner

      Portrait de l'auteur des faits

    • Cliquez pour visionner

      En direct de Liège avec N. Maleux et M.-P. Deghaye

    • Cliquez pour visionner

      Attentat de Liège : factuel

    • Cliquez pour visionner

      Réactions et témoignages des gens sur place

    • Cliquez pour visionner

      Liège : J. Milquet et E. Di Rupo sur place

    • Cliquez pour visionner

      Liège : les images Twitter

    • Tuerie de Liège: témoignages récoltés au petit matin par l'agence AP

      Des Liégeois encore sous le choc mercredi matin après la tuerie de mardi.

    • La tuerie de Liège : montage vidéo sans commentaire

    • Reconstitution en 3 D de la tuerie de Liège du 13 décembre

      Reconstitution réalisée par l'agence Next Media http://newsdirect.nma.com.tw

  • Les ambulances près du marché de Noël
    Image précédente

    Les ambulances près du marché de Noël

    MICHEL KRAKOWSKI (belga)
    Image suivante
    • Les ambulances près du marché de Noël

      Les ambulances près du marché de Noël

    • Gabriel, 17 mois, une des victimes d'Amrani

      Gabriel, 17 mois, une des victimes d'Amrani

    • Nordine Amrani, le tueur de la Place Saint-Lambert

      Nordine Amrani, le tueur de la Place Saint-Lambert

    • Fusillade à Liège: quatre morts, dont l'auteur

      Fusillade à Liège: quatre morts, dont l'auteur

    • Place Saint-Lambert après le jet de grenades

      Place Saint-Lambert après le jet de grenades

    • Fusillade à Liège: quatre morts, dont l'auteur

      Fusillade à Liège: quatre morts, dont l'auteur

    • Fusillade à Liège: quatre morts, dont l'auteur

      Fusillade à Liège: quatre morts, dont l'auteur

    • Fusillade à Liège: quatre morts, dont l'auteur

      Fusillade à Liège: quatre morts, dont l'auteur

    • de Trashou Franchement, c'est horrible. mais ce que je retient, c'est que vous avez franchement un pays de dingue. J'suis français, le matin je me lève et je regarde la rtbf et jour après jour on vois que cela... Entre les tuerie, antisémite, violeur, pédophile, trafiquant d'armes, trafiquant de drogues, politicien véreux, psychopathe... La Belgique est gangréné par le crime... Je plein les belges est remercie chaque jour de ne pas vivre en votre monar...Capita...Asile qu'est votre territoire -_-

      29-01-2012 00:26 | Répondre

    • de DRL. Eh, bien France ou Belgique.. Le monde est Asile. Que dire des faits de Toulouse? Ils ne sont pas isolés non plus. Personne, et nulle part nous ne sommes plus à l'abri. Faut-il pour autant vivre avec un sentiment de peur continue, je pense que non. Je ne répondrai pas par tout ce que je pense car cet article et donc les familles de victimes ont déjà assez été blasphémé. Mais sachez que Belgique ou France ou Allemagne... Rien n'est vraiment isolé. Le monde est triste. Pas la Belgique.

      01-05-2012 10:42 | Répondre

    • de Marie-Paule (suite du msg précédent : Mise au point. L'expert Psychiatre en était (à juste titre) courroucé, le bourgmestre de Liège est même intervenu pour remettre les pendules à l'heure (celle du deuil), quant aux pauvres victimes, courageusement venues témoigner sur ce plateau, elles sont reparties plus attristées que jamais... Pourtant leur ouverture d'esprit et leur volonté de compréhension portaient visiblement leur démarche. M Delporte merci pour vos idées et Mme Vanderlinden prenez soins de vous.

      18-12-2011 13:40 | Répondre

    • de Marie-Paule Trop de technicité tue la technicité ainsi queles espoirs des personnes victimes de la tragédie de Liège. Durant le débat de ce midi (Mise au point) sur La Une, la "caste" judiciaire a eu grand mal à s'ouvrir aux questions des victimes et à consentir un quelque rapprochement à leur égard... Conséquence en l'espèce, Un multi récidiviste avec possession d'armes de type "guerre" n'est pas suivi sur ce sujet.

      18-12-2011 13:37 | Répondre

    • de Brigitte Tibesar Passau quand les médias respecteront-ils le chagrin des familles? Je suis scandalisée de voir des caméras de télévision se masser à l'entrée des funérariums et même devant le domicile des familles en deuil. L'information du grand public ne doit pas se confondre avec le voyeurisme!

      16-12-2011 19:40 | Répondre

    • de pilou La justice est responsable de cette tragédie ......je sont des innoncent qui en n'ont fais les frais .....dans quel pays vitons

      16-12-2011 10:49 | Répondre

    • de fabian neten franchement quand je vois ce qui ces passer je me demande que devenons nous car pour tirer la ou plusieur enfants se trouve faut deja ne pas avoir de coeur ni de sentiments. Tout va de plus en plus mal je plain les enfants qui grandisse dans se monde de fou. je suis de tout coeur aqvec les proches des victimes . Mais je suis en colere car quand on vois qu il a ete liberer 25mois apres avec tout les armes que l on lui avait pris en 2008 sans meme se demander si il n avait dejea pas l intention de sans servir a cette epoque la.

      16-12-2011 09:36 | Répondre

    • de marine 31196 je soutien le famille qui ont perdues leurs enfant c 'est très triste pour eux je trouve sa honteux de faire sa en plus a se moment la tout les jeunes sortent . je suis trop loin de liege lais je pense fort aux gens qui on perdu leurs enfants c est injuste ( marine 15 ans wépion )

      16-12-2011 07:01 | Répondre

    • de Ilies A Anonymous Commentaires souvent intéressants, dommage de ne pas associer aux fanatiques de l'islam le gournement américain qui a tué des millions de gens innocents partout dans le monde, les extremistes juifs, les croisés. Combien de bébés les croisés ont-ils massacrés? Tout ça pour dire: prends du recul avant de prendre un exemple cher internaute Père de famille, mes pensées les plus profondes vont aux parents des jeunes assassinés. Que leur peine doit être énorme, je n'ose y penser plus de 5 secondes.

      16-12-2011 00:09 | Répondre

    • de erv @ Anonymous : ne généralisez pas mon propos : j'ai bien dit "chez les plus fragiles". Ce sont des exceptions et je n'en fait pas une règle. @Youyou : expliquez-moi comment s'autorégule la population humaine ? L'homme a supprimé tous les mécanismes d'auto régulation de sa population. Même les mécanismes biologiques qui font qu'une population en surnombre devient moins féconde sont contournés aujourd'hui par la science de la procréation artificielle. Je ne me prononce pas sur le fait que cela soit bien ou mal : c'est un autre débat, mais on ne peut nier un fait. Je suis d'accord sur le fait que notre société est très complexe et manifestement en phase de mutation profonde et que cela nécessite une longue observation mais ce n'est pas pour cela que mes raisonnements sont "spontanés" et "pas sérieux".

      15-12-2011 17:22 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

L'actualité en images

Le zapping ciné du mardi

mardi 21 octobre 2014

Zoom sur le vélo en bambou

mardi 21 octobre 2014

Procès Pistorius : le verdict

mardi 21 octobre 2014

Décès du PDG de Total

mardi 21 octobre 2014

Guy Luzon limogé, le point sur la...

Football - Jupiler...

lundi 20 octobre 2014

Toutes les vidéos de l'info

Dernière Minute

Vu sur le web