Aller directement au contenu principal

Liège: "Bates Motel", une expo pour les amateurs d'oeuvres fantastiques

REGIONS | mercredi 19 décembre 2012 à 11h18

  • Amateurs de fantastique, de cinéma gore, et d’œuvres dérangeantes, voici une exposition qui devrait vous intéresser. Elle s'intitule "Bates Motel", en référence au film "Psychose" d'Alfred Hitchcock et réunit dans un appartement de Féronstrée, à Liège, une série d'artistes wallons et flamands. Attention, elle est déconseillée aux enfants de moins de 14 ans.

    L'appartement du "Bates Motel" est entièrement composé de mobilier désuet, prêté par l’ASBL Les Petits Riens. Rien ici pourtant d'une galerie d'art, mais un lieu sorti du temps, où les œuvres des artistes sont accrochées un peu partout, y compris au plafond.

    L'univers fait référence à "Psychose", un film célèbre, réalisé en 1960 par Alfred Hitchcock. "Bates Motel, c'est l'hôtel de Norman Bates dans le film" explique Michael Dans, artiste et initiateur du projet. "C'est un projet que j'avais en tête depuis quelques années". "C'est vraiment le film d'horreur par excellence" poursuit Julie Hanique, historienne d'art, et commissaire de l'exposition. "C'est de ce thème là qu'on voulait parler, pas seulement dans le film de genre mais aussi dans la réalité. C'était le concept de départ : traiter de l'horreur, dans la réalité, dans la fiction, et traiter les limites qui existent parfois entre la réalité et la fiction comme par exemple des gens qui vont imiter des choses qu'ils ont vues dans des films d'horreur".

    On retrouve dans l'exposition des artistes francophones, comme Messieurs Delmotte, Alain De Clerck, Patrick Guns, Michel Leonardi ou Cathy Alvarez ... Mais également des néerlandophones qui se se sont emparés du thème, comme Koen De Decker, Herman Van Ingelgem, Tamara Van San ... Un festival du film "gore" amateur sera présenté également dans ce cadre en février 2013.

    La cruauté, la crudité, la folie, l'angoisse, la mort violente ou la naissance sont au cœur de cette présentation, assez provocatrice. Mais qui n'est pas plus dérangeante, finalement, que ce que la télévision nous montre hélas de la violence quotidienne dans le monde.

    L'exposition se tient jusqu'au 17 février 2013 dans les locaux de la SPACE, en Féronstrée 116, à Liège.

     

    A. Delaunois

    Voir
  • L'exposition se tient jusqu'au 17 février 2013 dans les locaux de la SPACE, en Féronstrée.
    Image précédente

    L'exposition se tient jusqu'au 17 février 2013 dans les locaux de la SPACE, en Féronstrée.

    DR
    Image suivante
    • L'exposition se tient jusqu'au 17 février 2013 dans les locaux de la SPACE, en Féronstrée.

      L'exposition se tient jusqu'au 17 février 2013 dans les locaux de la SPACE, en Féronstrée.

Les suggestions du jour

  • L'Agence Mondiale Antidopage dit avoir atteint son degré de maturité

    01 novembre 2014, 07:00

    L’Agence Mondiale Antidopage (AMA) a provoqué un rendez-vous avec son histoire en organisant son premier Symposium pour la science et les enquêtes à Istanbul. Une rencontre internationale durant laquelle les experts du sport, des sciences et de la Police...

  • Trois avis d'économistes: l'avenir de l'Europe en noir ou en rose

    31 octobre 2014, 16:30

    Quels sont les principaux risques et les opportunités, pour l’Europe, de sortir de la crise? Nous avons demandé à trois spécialistes de l’économie et des finances de nous livrer à la fois leur scénario catastrophe et la perspective la plus...

  • Ce qui se passe au Burkina Faso est "un automne des pays africains"

    31 octobre 2014, 08:31

    L'Afrique est-elle en train de changer ? C'est en tout cas l'avis d'Oumou Zé, coordonnatrice de recherche et plaidoyer au CNCD. Invitée de L'acteur en Direct de Matin Première ce vendredi, elle affirme qu'il y a aujourd'hui "un ras-le-bol populaire des...

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info

Dernière Minute

Vu sur le web