Aller directement au contenu principal

Le Siamu recrute 195 pompiers et 35 officiers supplémentaires

REGIONS | lundi 5 mars 2012 à 17h30

  • Les pompiers bruxellois recrutent. Jusqu'au 26 mars, les candidats peuvent postuler. Le SIAMU cherche 195 pompiers et 35 officiers supplémentaires.
    Les jeunes, les femmes et les candidats d'origine étrangère constituent les cibles privilégiées de la campagne de recrutement orchestrée par le gouvernement.

    En outre, le secrétaire d'état en charge du secteur annonce de nouvelles promotions dès le mois prochain.

    Jusqu'à l'adoption d'un nouveau cadre linguistique, recrutements et promotions étaient bloquées au service d'incendie et d'aide médicale urgente de la Région bruxelloise. Il faut donc à présent rattraper le retard. Et espérer une validation du cadre linguistique par le Conseil d'Etat lors du prochain recours - inévitable - d'un pompier mécontent.

    En attendant, le Siamu recherche quelque 200 hommes et femmes du feu et 35 officiers. Ils sont bien nécessaires. Christos Doulkeridis, secrétaire d'état en charge du Siamu, explique pourquoi :''On va avoir plus d’officiers qui vont pouvoir faire le travail qui est attendu, donner par exemple un avis dans le cadre d’un permis d’urbanisme pour être sûr que les constructions ou les rénovations d’immeuble respectent des conditions de sécurité élémentaires. Le retard est important dans ce domaine parce qu’il n’y a pas suffisamment d’officiers et parce qu’on n’a pas pu faire des promotions alors qu’on avait les gens pour le faire.''

    La campagne de recrutement devrait permettre d'introduire davantage de diversité au sein d'un corps pour l'instant très masculin et peu ouvert aux personnes d'origine étrangère. A terme, si le budget le permet, Christos Doulkeridis envisage une extension graduelle du cadre des pompiers, limité à un millier de personnes depuis les années septante.

    Philippe Carlot

    Voir
  • Jusqu'à l'adoption d'un nouveau cadre linguistique, recrutements et promotions étaient bloquées au service d'incendie et d'aide médicale urgente de la Région bruxelloise
    Image précédente

    Jusqu'à l'adoption d'un nouveau cadre linguistique, recrutements et promotions étaient bloquées au service d'incendie et d'aide médicale urgente de la Région bruxelloise

    Belga
    Image suivante
    • Jusqu'à l'adoption d'un nouveau cadre linguistique, recrutements et promotions étaient bloquées au service d'incendie et d'aide médicale urgente de la Région bruxelloise

      Jusqu'à l'adoption d'un nouveau cadre linguistique, recrutements et promotions étaient bloquées au service d'incendie et d'aide médicale urgente de la Région bruxelloise

Les suggestions du jour

  • Fin des quotas laitiers: quel avenir pour les agriculteurs belges?

    27 mars 2015, 16:33

    Le 1er avril prochain, les quotas laitiers qui régulaient la production laitière depuis 30 ans prendront fin. Le rôle de ces quotas était d’éviter que l’offre soit plus importante que la demande afin d’empêcher la chute du prix du lait. En 2003,...

  • Flandre et Wallonie: la course à la radio numérique est lancée

    27 mars 2015, 16:08

    Alors que la radio numérique terrestre (DAB+) débute en Flandre dès le mois de mai, ça coince un peu de ce côté-ci de la frontière linguistique. Destinée à remplacer la bande FM vieille de plus de 50 ans, la DAB+ (Digital Audio Broadcast) aurait-elle...

  • Suicide dans le crash de l'A320? "Le soutien aux autres fout le camp"

    27 mars 2015, 15:03

    Les dernières informations sur le crash de l'A320 de Germanwings posent de nombreuses questions, qui se focalisent sur la personnalité du copilote de l'avion. Qu'est-ce qui pourrait expliquer ce geste funeste? Était-ce un suicide? Le psychologue Isidore...

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info

Dernière Minute