Aller directement au contenu principal

Le Siamu recrute 195 pompiers et 35 officiers supplémentaires

REGIONS | lundi 5 mars 2012 à 17h30

  • Les pompiers bruxellois recrutent. Jusqu'au 26 mars, les candidats peuvent postuler. Le SIAMU cherche 195 pompiers et 35 officiers supplémentaires.
    Les jeunes, les femmes et les candidats d'origine étrangère constituent les cibles privilégiées de la campagne de recrutement orchestrée par le gouvernement.

    En outre, le secrétaire d'état en charge du secteur annonce de nouvelles promotions dès le mois prochain.

    Jusqu'à l'adoption d'un nouveau cadre linguistique, recrutements et promotions étaient bloquées au service d'incendie et d'aide médicale urgente de la Région bruxelloise. Il faut donc à présent rattraper le retard. Et espérer une validation du cadre linguistique par le Conseil d'Etat lors du prochain recours - inévitable - d'un pompier mécontent.

    En attendant, le Siamu recherche quelque 200 hommes et femmes du feu et 35 officiers. Ils sont bien nécessaires. Christos Doulkeridis, secrétaire d'état en charge du Siamu, explique pourquoi :''On va avoir plus d’officiers qui vont pouvoir faire le travail qui est attendu, donner par exemple un avis dans le cadre d’un permis d’urbanisme pour être sûr que les constructions ou les rénovations d’immeuble respectent des conditions de sécurité élémentaires. Le retard est important dans ce domaine parce qu’il n’y a pas suffisamment d’officiers et parce qu’on n’a pas pu faire des promotions alors qu’on avait les gens pour le faire.''

    La campagne de recrutement devrait permettre d'introduire davantage de diversité au sein d'un corps pour l'instant très masculin et peu ouvert aux personnes d'origine étrangère. A terme, si le budget le permet, Christos Doulkeridis envisage une extension graduelle du cadre des pompiers, limité à un millier de personnes depuis les années septante.

    Philippe Carlot

    Voir
  • Jusqu'à l'adoption d'un nouveau cadre linguistique, recrutements et promotions étaient bloquées au service d'incendie et d'aide médicale urgente de la Région bruxelloise
    Image précédente

    Jusqu'à l'adoption d'un nouveau cadre linguistique, recrutements et promotions étaient bloquées au service d'incendie et d'aide médicale urgente de la Région bruxelloise

    Belga
    Image suivante
    • Jusqu'à l'adoption d'un nouveau cadre linguistique, recrutements et promotions étaient bloquées au service d'incendie et d'aide médicale urgente de la Région bruxelloise

      Jusqu'à l'adoption d'un nouveau cadre linguistique, recrutements et promotions étaient bloquées au service d'incendie et d'aide médicale urgente de la Région bruxelloise

Les suggestions du jour

  • Pour l'IRM, les risques de délestage cet hiver sont limités

    01 novembre 2014, 07:00

    Il n'y aura sans doute pas de black out énergétique cet hiver. C'est en tout cas ce qui ressort d'une étude de l'Institut Royal de Météorologie (IRM). En début de semaine prochaine, c'est le retour des températures de saison. Avec elles, les craintes...

  • L'Agence Mondiale Antidopage dit avoir atteint son degré de maturité

    01 novembre 2014, 07:00

    L’Agence Mondiale Antidopage (AMA) a provoqué un rendez-vous avec son histoire en organisant son premier Symposium pour la science et les enquêtes à Istanbul. Une rencontre internationale durant laquelle les experts du sport, des sciences et de la Police...

  • Trois avis d'économistes: l'avenir de l'Europe en noir ou en rose

    31 octobre 2014, 16:30

    Quels sont les principaux risques et les opportunités, pour l’Europe, de sortir de la crise? Nous avons demandé à trois spécialistes de l’économie et des finances de nous livrer à la fois leur scénario catastrophe et la perspective la plus...

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info

Dernière Minute

Vu sur le web