Le feu d'artifice et les festivités de Bruxelles sont annulés

Alors que le niveau d'alerte terroriste dans tout le pays est à 3 sur une échelle qui compte 4 niveaux et que des perquisitions ont encore eu lieu ce mercredi à Bruxelles, tout le monde attendait la décision du Bourgmestre Yvan Mayeur (PS) quant au sort réservé aux festivités de fin d'années à Bruxelles. Y compris le feu d’artifice de la place De Brouckère.

Cette décision, c'est le bourgmestre de Bruxelles, et lui seul, qui devait la prendre. Un choix difficile, puisque 50 000 personnes au moins étaient attendues jeudi soir pour la Saint Sylvestre. Avec des implications économiques importantes pour le secteur de l'Horeca qui redoutait des vagues d'annulation si les festivités étaient annulées. Des impératifs que le pouvoir communal ont mis en balance avec la responsabilité publique d'exposer les touristes à un risque d'attentat.

Et Yvan Mayeur à opté pour l’annulation des festivités. "Le caractère rassemblement de masse" ne permettait pas de contrôler tout le monde.  "Avec le ministre de l'Intérieur (Jan Jambon, N-VA, ndlr), nous avons décidé de ne pas organiser les festivités jeudi soir", a conclu le bourgmestre.

La sécurité des personnes qui se rendront dans le centre-ville et dans les restaurants sera assurée

Avant de prendre la décision finale, le bourgmestre avait reçu le rapport de l’OCAM en début de soirée. Un rapport qui ne modifie pas les actuels niveaux 3. Puis est arrivé l’avis du Centre de crise auquel assistait le chef de corps de la ville de Bruxelles. Enfin, entre 19h15 et 19h25, Yvan Mayeur a été en contact avec le ministre de l’Intérieur Jan Jambon pour entendre le point de vue du pouvoir fédéral avant de faire connaître sa décision ultime. Et cette fois c’est officiel: les festivités n'auront pas lieu. 

Et cette fois c’est officiel: les festivités n'auront pas lieu. Seul le marché de Noël (les Plaisirs d'Hiver) est maintenu. Le bourgmestre a par ailleurs précisé que la sécurité des personnes qui se rendraient dans le centre-ville et dans les restaurants serait assurée.

Des "conséquences limitées pour le tourisme"

L'annulation du feu d'artifice de la Saint-Sylvestre, à Bruxelles, n'a que des conséquences limitées sur le tourisme dans la capitale, a indiqué mercredi Geert Cochez, du bureau de tourisme VisitBrussels. Selon lui, le feu d'artifice est traditionnellement surtout suivi par des Bruxellois et des Belges.

Plus tôt dans la soirée, le bourgmestre de Bruxelles-Ville Yvan Mayeur avait annoncé sa décision d'annuler les festivités et le feu d'artifice prévus dans la soirée du 31, sur la place De Brouckère et ses alentours.

"Il s'agit de l'annulation d'un événement, les autres fêtes auront bien lieu", indique Geert Cochez. "Les restaurants et hôtels restent ouverts, il n'est pas question d'un 'lockdown'. La vie dans la capitale ne va certainement pas s'arrêter. Il ne s'agit pas de la première annulation du feu d'artifice, donc nous ne devons pas 'sur-dramatiser'". Comme la plupart des fêtards qui viennent regarder le feu d'artifice dans le centre-ville sont habituellement des Bruxellois ou des Belges, l'impact touristique de l'annulation de l'événement sera limité, selon Geert Cochez. Il ne pourra être précisément défini qu'en fin janvier.