Le corps d'un enfant de 8 ans découvert à Schaerbeek: la mère déférée devant un juge d'instruction

Le corps d'un enfant découvert à Schaerbeek
Le corps d'un enfant découvert à Schaerbeek - © RTBF

Le corps d'un garçon de 8 ans a été trouvé ce dimanche matin à Schaerbeek au carrefour de la rue Van Hammée et l'avenue Paul Deschanel. Il s'agit d'un infanticide. La mère du garçon a reconnu les faits, mais ses déclarations sont quelque peu confuses, nous a communiqué le parquet. 

Selon nos informations, cette dame de 33 ans vivait seule avec ses deux enfants, alors que son mari, radicalisé, est parti en Syrie il y a deux ans et demi. Elle connaissait depuis plusieurs mois d'importants problèmes psychiatriques, notamment des crises de décompensation, et a été plusieurs fois internée. Ses crises l'auraient rendue dangereuse pour ses enfants, poussant les membres de sa famille et des voisins à appeler plusieurs fois la police.

Vendredi, un nouvel appel amène la police à se déplacer à son domicile, mais ne constate aucun incident anormal. "Rien ne laissait croire qu'un drame familial allait se produire" déclare le parquet dans un communiqué. La mère fera toutefois une nouvelle crise dans la nuit, vers 4 heures, et égorgera son enfant. Le lendemain, s'inquiétant de ne voir qu'un seul garçon à ses côtés, des voisins auraient à nouveau alerté la police. La magistrate de garde décide alors de lancer la procédure NIXON (mise en observation). Lors de son audition, elle reconnaîtra avoir tué et enterré son enfant. Dans la nuit, elle aurait par ailleurs été vue, une valise à la main, laquelle aurait servi à transporter son fils.

Un juge d'instruction a été saisi pour assassinat. Le fils aîné âgé de 11 ans a été pris en charge par un juge de la jeunesse. Un médecin légiste, un juge d'instruction et une équipe de pompiers sont descendus dimanche à Schaerbeek sur les lieux où le corps a été découvert plus tôt dans la matinée.

Les camarades de classe accompagnés par les services sociaux

Les services sociaux de la commune de Schaerbeek ont pris contact avec l'école de l'enfant retrouvé dimanche étranglé et égorgé par sa mère afin d'accompagner les élèves qui partageaient les bancs de la victime, a indiqué le bourgmestre Bernard Clerfayt à l'agence Belga.

"Des mesures ont été prises", a indiqué le bourgmestre de la commune de Schaerbeek dont les services sociaux ont pris contact avec l'école de la victime pour assurer un accompagnement social des élèves. "Il faut accompagner les enfants", a insisté M. Clerfayt. Le bourgmestre est revenu sur l'évènement "dramatique" qui a secoué sa commune dimanche. "Nous attendons que l'enquête précise ce qui s'est passé. Les faits sont clairs, mais l'enquête doit déterminer ce qui a poussé cette maman à poser ce geste terrible", déclare-t-il encore.

M. Clerfayt ne dispose pas d'information car l'affaire relève du parquet. Il n'était pas encore en mesure de préciser si la famille était connue de tel ou tel service communal à ce stade, et a indiqué que les inspecteurs judiciaires rechercheront dans l'entourage le contexte de cette maman.