Docks Bruxsel: "Après trois ans, on saura si ce centre fonctionne"

Inauguré le 20 octobre dernier, Docks Bruxsel a dépassé le cap des 2 millions de visiteurs au début du mois de février.
Inauguré le 20 octobre dernier, Docks Bruxsel a dépassé le cap des 2 millions de visiteurs au début du mois de février. - © Belga

Le centre commercial Docks Bruxsel est ouvert depuis quatre mois. Pour ses gestionnaires, c'est l'occasion de faire un premier bilan de fréquentation. Et celle-ci est, parait-il, conforme aux prévisions, avec déjà deux millions de visiteurs. Pourtant, sur les réseaux sociaux, fleurissent des photos d’allées désertes ou de parking vide. En réalité, ce chiffre cache de grandes différences selon les jours de la semaine. Confirmation chez cette responsable d’un magasin de jouets : "en semaine, c’est très variable. Le vendredi après-midi et le samedi, par contre, on est sûr d’avoir un peu plus du monde."

Le temps qui passe, aussi, fait son effet. Nombreux pendant les premières semaines, les clients se font désormais plus rares. Mais les gestionnaires du centre conservent un discours rassurant, tourné vers l’avenir. "Il y a eu un effet de curiosité, beaucoup de gens sont venus voir ce nouveau projet. Aujourd’hui, il faut que ce centre trouve sa vitesse de croisière, son fonds de commerce, explique Thierry Debourse, responsable Benelux pour Jones Lang Lassalle. C’est dans les mois qui viennent qu’on va créer cela ensemble, les commerçants et les équipes de gestion."

" La chute est plus forte qu’ailleurs "

Des paroles positives, apaisantes, distillées lors d’une conférence de presse. "Les critiques ont été très dures, c’est une façon de remettre le centre commercial sous les projecteurs de l’actualité." analysait Jean-Luc Calonger ce matin sur Vivacité Bruxelles. Pour ce spécialiste du développement des centres commerciaux, "le fait d’organiser une conférence de presse aussi tôt montre qu’il y a déjà un besoin de relancer la machine."

Car selon lui, la chute de fréquentation consécutive à l’ouverture que connait Docks est importante. "La fréquentation sur la première année est surtout liée à la nouveauté. Dans ce cas-ci, l’effet de curiosité était sans doute beaucoup plus fort que dans d’autres centres commerciaux. Par contre, le creux juste après semble aussi beaucoup plus intense que ce que l’on constate d’habitude."

Mais au sein de l'association du management de centre-ville que dirige Jean-Luc Calonger, tirer un bilan d’un centre commercial avant la fin de la première année n’a aucun sens. "Nous attendons un an pour une première évaluation. Et c’est après trois ans qu’on peut dire si un centre commercial fonctionne ou pas. Le triennat, c’est le moment où les commerçants peuvent partir sans payer d’indemnité ou renégocier leur bail." Le moment de vérité, en somme.

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir