Michelle Martin: l'auditorat du travail s'intéresse aux Sœurs Clarisses

Le couvent des Sœurs Clarisses accueille Michelle Martin depuis la fin août.
Le couvent des Sœurs Clarisses accueille Michelle Martin depuis la fin août. - © Belga
Rédaction RTBF

Leur couvent, situé à Malonne, héberge depuis fin août Michelle Martin, l’ex-compagne de Marc Dutroux. Une arrivée accompagnée de la désapprobation d'une partie de la population mais aussi entourée de nombreuses questions, dont celle du travail qu’effectuera réellement Michelle Martin sur place. C'est ce travail, décrit comme bénévole, qui intéresse aujourd'hui la justice.

C'est le journal Le Soir qui l'annonce ce matin : des inspecteurs de l'auditorat du travail de Namur devraient bientôt se rendre au couvent des Sœurs Clarisses, histoire de vérifier si ce fameux "travail" qu'effectue Michelle Martin depuis un mois ne serait pas en fait du "travail au noir".

Souvenez-vous, lors de sa libération conditionnelle, les Sœurs annonçaient que l'ex-épouse de Marc Dutroux ferait pour elles des activités dites "bénévoles", comme du jardinage, du repassage... pour compenser son gite et son couvert, qui lui sont offerts.

Mais pour les parents des victimes, ce travail serait contraire aux conditions de sa libération conditionnelle. Des conditions qui stipulent que Michelle Martin doit indemniser ses victimes. Or, ce travail, sans réel salaire, serait à la limite.

Le quotidien Le Soir rappelle enfin que les 265 euros engrangés par Michelle Martin en prison au profit des victimes ne leur ont toujours pas été versés.

Bruno Schmitz


Publicité

L'actualité des régions en vidéo




+ de vidéos