Quatre candidats à la présidence de la fédération liégeoise du PS

José Happart, Jean Pierre Hupkens, Jean Joris et Thibaud Smolders sont les quatre candidats à la présidence de la fédération liégeoise du PS
José Happart, Jean Pierre Hupkens, Jean Joris et Thibaud Smolders sont les quatre candidats à la présidence de la fédération liégeoise du PS - © Marc Mélon RTBF/DR

La fédération liégeoise du parti socialiste, très secouée suite à l'affaire Nethys/Publifin, doit trouver un président pour remplacer Willy Demeyer alors que ce dernier a donné sa démission. Et quatre candidats vont briguer la présidence de la fédération liégeoise du PS fin avril. Les surprises se sont succédé ce mardi après-midi, jour de clôture des candidatures.

José Happart a pris les observateurs par surprise. L'ancien député et président wallon se voit donner un nouveau souffle au PS liégeois. "Les militants ont besoin aujourd'hui d'avoir le choix d’élire quelqu'un qui se bat pour des idées wallonnes, de gauche et sociales plutôt que choisir des politiciens qui ne pensent qu'à leur avenir et leur carrière". Le candidat demande une vraie réforme du parti. "Le PS est au pouvoir depuis 1988 sans se réformer. Il manque une participation entre les échelons de prise de pouvoir. Il y a un besoin de renouvellement fondamental de celles et ceux qui vont faire les discussions". Âgé de 70 ans, José Happart est toujours soupçonné dans une affaire concernant l'aéroport de Liège, dont il était le président du conseil d'administration.

Jean Pierre Hupkens, l'échevin liégeois de la culture et de l'urbanisme âgé de 62 ans, a déclaré clairement sa volonté de briguer le poste dès la démission de Willy Demeyer, dont il est un proche. "Je suis proche de Willy Demeyer, échevin dans son collège communal et des liens amicaux nous unissent mais ce n'est pas une cause d'incivilité" assure-t-il. "Il s'agit d'incarner une fonction politique sans s’accommoder d'aucune influence. Ma motivation est l'attachement aux principes du socialisme. Je ne veux pas qu'il soit emporté dans la tourmente. Les militants sont déboussolés et dans la remise en ordre de la bataille, cet élément devra être pris en considération avec des mesures concrètes". Engagé à gauche de longue date, sa première participation à une élection remonte toutefois aux communales de 2006. Longtemps annoncé comme le seul candidat, Jean Pierre Hupkens se dit heureux de ne pas être solitaire dans l'aventure. "C'est toujours plus facile à plusieurs pour les débats, sinon c'est un monologue. Justement, je complète mon projet par la restauration du débat".

Jean Joris est le troisième candidat, peu connu, sans aucun mandat, il est engagé dans la section locale de Cheratte. Sa candidature est poussée par "l'envie d'un vrai débat". A 59 ans, il a occupé différentes fonctions au sein du parti du temps d'André Cools, son mentor. Il est actuellement vice-président de la section PS de Cheratte. "Je souhaite amener un changement de mentalité. L’idée de la coopération et de la collaboration. Pour le moment, c'est la division et ce n'est pas comme ça qu'on avance" explique-t-il. "Il ne suffit pas de remettre un peu de peinture sur la façade mais il faut changer les meubles à l’intérieur de la maison, réaménager les pièces et écouter ceux qui ne veulent plus continuer ainsi".

Thibaud Smolders est le plus jeune candidat. Avocat, âgé de 30 ans, il est déjà premier échevin dans le commune d'Awans. "Je suis là pour porter la candidature des jeunes" affirme-t-il. "Il faut un renouveau dans la fédération et au PS pour repartir d'une bonne base. Quelle est la meilleure base à part les jeunes ?" ajoute le candidat. "Nous ne pouvions pas déposer une candidature collective sinon nous l'aurions fait parce que nous portons le même message ensemble".

D'autres poids lourds du PS liégeois comme Isabelle Simonis, Alain Mathot et Frédéric Daerden étaient un moment pressenti. Ce dernier, présent ce mardi à la clôture des candidatures, a fait savoir qu'il n'était pas candidat. Les deux autres ne se sont pas manifestés.

Les militants pourront élire leur nouveau président de fédération le 21 et 22 avril. Un second tour sera organisé le 28 et 29 avril.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir