Aller directement au contenu principal

Les expatriés sont-ils satisfaits de vivre à Bruxelles?

REGIONS | Mis à jour le mardi 9 juillet 2013 à 11h30

  • On les appelle "les eurocrates", "les expats" ou "la communauté internationale". Ils vivent à Bruxelles parce qu'ils y travaillent. Souvent pour les institutions européennes, mais aussi pour l'OTAN, un lobby ou une ambassade. On les soupçonne souvent de faire augmenter les loyers et de ne pas vouloir s'intégrer. Pour la première fois, une étude permet de chiffrer ces sentiments. Elle a été réalisée par le bureau de liaison Bruxelles-Europe, un organisme bruxellois chargé, entre autres, de l'intégration des Européens à Bruxelles.

    Sur les 9000 personnes qui ont répondu à ce sondage, près de 75% disent aimer vivre à Bruxelles. Une ville à taille humaine, avec des loyers modérés, comparés à d'autres grandes villes européennes. Ils sont d'ailleurs une petite moitié (45%) à être propriétaires. Ce qu'ils aiment à Bruxelles, c'est l'accès à un grand nombre de facilités comme l'explique cet eurocrate: "Les points positifs, c'est d'abord un chouette endroit pour éduquer des enfants. Les écoles sont bonnes, les hôpitaux aussi." Même son de cloche chez un autre: "C'est une ville qui a une bonne taille: ni trop grande, ni trop petite. On peut se balader, il s'y passe plein des choses..."

    La plupart d'entre eux trouvent Bruxelles sale, plein de travaux et embouteillée

    En revanche, 81% des sondés trouvent que Bruxelles est sale et mériterait d'avoir les moyens d'être plus propre. Ils la trouvent également fort embouteillée. Ils sont 77% à réclamer des mesures urgentes pour réguler le trafic routier: "Il y a toujours des travaux sur les routes, ça ne finit jamais. On éventre une rue, on la referme, puis on la rouvre la semaine d'après." Des préoccupations, en soi, pas très différentes de celles des autres Bruxellois. Mais si les énervements sont les mêmes, ce n'est pas en allant voter que l'expatrié compte faire bouger les choses. En effet, aux élections communales de 2006, le taux d'abstention était de près de 85%.

    Près de 3/4 des personnes admettent vivre dans un monde à part, avec peu de contacts parmi les Bruxellois

    Question relations avec la population locale, ils font également l'unanimité, en ne les fréquentant que très peu voire pas du tout. 12% ne connaissent aucun Belge. Et 18% n'en ressentent tout simplement pas le besoin, comme cette dame: "J'adore vraiment travailler pour l'Union européenne et Bruxelles, c'est un truc à gérer, à assumer si on veut travailler là" ; "Pour être honnête, ajoute un autre sondé, si vous travaillez pour les institutions, le plus simple, c'est de se faire des amis parmi les expats. On vit probablement dans une bulle et j'admets que c'est mon cas, j’ai peu d’amis belges."

    Lors de nos différentes interviews, certains nous ont dit avoir quelques collègues belges mais bon nombre se sont fait des amis parmi l'une ou l'autre communauté d'eurocrates. Un témoignage à contre-courant, celui d'une dame ne parlant pas vraiment le français et qui regrettait que "les Belges aient tendance à ne pas parler les langues étrangères." Il aurait été intéressant de savoir si les sondés connaissent l'une des langues du pays car ça peut aider pour se faire des amis. Mais l'étude ne s'est pas attardée sur ce point. On sait juste que 59% des personnes interrogées estiment que les administrations bruxelloises devraient mieux communiquer en anglais.

    Florence Hainaut

  • Etude de satisfaction chez les expatriés bruxellois
    « previous

    Etude de satisfaction chez les expatriés bruxellois

    Tous droits réservés
    next
    • Etude de satisfaction chez les expatriés bruxellois

      Etude de satisfaction chez les expatriés bruxellois

Les suggestions du jour

  • Mariemont : le retour de la momie d'Hor

    18 avril 2014, 17:25

    Une pièce exceptionnelle est arrivée jeudi au Musée Royal de Mariemont : la momie d'Hor, un prêtre d’Amon qui vivait en Égypte 700 ans avant notre ère. Le cercueil en bois peint, parfaitement conservé et restauré, est exposé à côté du corps...

  • La mobilité à Chimay: road-trip dans les transports en commun (2)

    14 avril 2014, 12:37

    Se rendre à Chimay, et en sortir, ressemble à une véritable aventure, surtout sans voiture. Comment se débrouillent les Chimaciens au quotidien? L'immersion dans les transports en communs de la Botte du Hainaut se poursuit: quitter Chimay, une très...

  • Patients, vous avez des droits et vous ne les connaissez pas

    18 avril 2014, 09:36

    C'est la journée des droits des patients ce vendredi en Belgique. Ces droits sont protégés par une loi qui existe depuis plus de 12 ans... et pourtant, tout le monde ne la connaît pas. Chez nous, chaque personne peut bénéficier de soins de santé de...

Régions

Dernière Minute

Vu sur le web

La cueillette de la rédaction aux quatre coins de la Toile.

Plus d'articles
Dossier Made In Belgium