Chimay: un des plus grands labos d'ecstasy d'Europe démantelé

Les installations démantelées à Chimay.
2 images
Les installations démantelées à Chimay. - © RTBF
Rédaction RTBF

Les enquêteurs de la police judiciaire fédérale d’Asse ont appréhendé 14 personnes soupçonnées de faire partie d'une bande internationale de trafiquants de drogue. L'organisation criminelle, active en Belgique mais aussi en Pologne et en Turquie, serait spécialisée dans la production et la vente d'ecstasy. A Chimay, la police a mis la main sur un vaste laboratoire de fabrication de pilules, probablement l'un des plus grands jamais démantelés en Europe.

Les différentes perquisitions menées en Belgique, en Pologne et aux Pays-Bas ont permis, outre l'arrestation des 14 malfrats, de mettre la main sur deux laboratoires clandestins et deux entrepôts. Une petite tonne de drogue a également été saisie, a indiqué jeudi le parquet fédéral.

Au total, 21 perquisitions - sur 30 - ont été effectuées en Belgique, dans les régions d'Anvers, de Bruxelles, de Charleroi, de Nivelles, de Mons, de Louvain, de Hasselt et de Turnhout.

Selon le parquet fédéral, les suspects appréhendés font partie d'une organisation criminelle structurée, existant depuis plusieurs années.

Onze des 14 trafiquants de drogue présumés, interpellés jeudi sur le territoire belge lors de cette opération de démantèlement, ont été déférés devant le juge d'instruction. Ils ont été placés sous mandat d'arrêt et inculpés de détention, fabrication et trafic de stupéfiants dans le cadre d'une organisation criminelle. 

Il s'agit de 9 hommes et de 2 femmes âgés entre 30 et 50 ans, qui comparaîtront devant la chambre du conseil le 27 août prochain. 

A Chimay, un vaste laboratoire de fabrication de pilule d'ecstasy a été découvert dans une ferme du Bois de Virelles. D'énormes quantités de produits chimiques ont été retrouvées. De quoi confectionner au total 36 millions de pilules, ce qui en fait sans doute l'un des plus grands laboratoires jamais démantelés en Europe.

La bourgmestre de Chimay, Françoise Fassiaux, se dit – elle – très étonnée de cette découverte sur le territoire de sa commune. "Les réflexions qui me viennent sont multiples. D’abord, le milieu rural n’est pas ou n’est plus protégé du grand banditisme. L’habitat est peu nombreux et très dispersé. Parfois, deux fermes voisines ne se voient même pas, tant il y a des terrains inoccupés qui les séparent (…) Il faudrait que l’on renforce notre surveillance sur ces routes secondaires. Il serait bien de mettre sur pied un groupe de travail chargé de réfléchir à la problématique."

Des saisies pour une valeur de 1,3 milliard d'euros

La valeur des substances saisies jeudi lors d'une opération de démantèlement d'un trafic international d'ecstasy est, selon les premiers calculs, estimée à 1,3 milliard d'euros, a indiqué le parquet fédéral. 

Au total, près d'une tonne de MDMA et 18,5 tonnes d'huile de safrole, un précurseur de la MDMA, ont été saisis. Vingt-cinq kilos de MDMA permettent la fabrication de 1,5 million de pilules d'ecstasy. 

RTBF avec Belga


Publicité

L'actualité des régions en vidéo




+ de vidéos