Des vandales ont saccagé les deux terrains de golf bruxellois

Armés de pelles, les vandales ont retourné le green, le rendant impratiquable.
2 images
Armés de pelles, les vandales ont retourné le green, le rendant impratiquable. - © RTBF
Rédaction RTBF

Dans la nuit de lundi à mardi, les deux terrains de golf que compte Bruxelles ont été vandalisés. Il s'agit de ceux de Boitsfort et d'Anderlecht. Les vandales ont utilisé la même technique. : ils se sont servis de pelles et de sel de déneigement. Les dégâts sont importants ; des compétitions ont d'ailleurs déjà dû être annulées.

"Ce que l’on voit ici, c’est seulement une trace, comme un serpent. On a l’impression que les gens ont ouvert un sac de sel et l’ont épandu sur le sol, commente Alain Henrion (capitaine du Brussels Golf club). On voit déjà qu’après trois heures d’activités du sel, l’herbe n’est plus verte claire comme elle doit être mais est déjà attaquée par le sel et devient vert foncé."

A côté,  des mottes de terre retournées à la pelle  jonchent le green du trou numéro 1. C’est dans cet état que le club de golf de Boitsfort a retrouvé 5 de ces 9 greens mardi matin. Même constat du côté d'Anderlecht. 15 des 18 trous du club ont été ravagés.

Les dirigeants ne comprennent pas ces actes de vandalisme contre les deux clubs bruxellois : "C’est la stupeur,  l’indignation, l’incompréhension… pour Jean Dombrecht (responsable de la communication du club de Boitsfort). Pourquoi attaquer des golfs  de la Région bruxelloise de cette façon-là ? C’est véritablement une attaque presque d’un commando… Et choisir justement les greens prouve que les vandales connaissent bien le golf puisque c’est la partie la plus importante."

Impossible à l'heure actuelle d'estimer les dégâts financiers. Des compétitions ont dû être annulées, des jardiniers supplémentaires ont été rappelés pour effectuer les réparations. Il faudra des heures, des jours voire des mois pour retrouver le green en état.

Les deux clubs ont bien sûr porté plainte. Les zones de police de Bruxelles-midi et d'Uccle doivent à présent établir le lien entre les deux actes de vandalisme. Aucun suspect n'a été interpellé.

Yasmina Favaro


Publicité

L'actualité des régions en vidéo




+ de vidéos