Crèches de Schaerbeek : la CSC proteste contre le licenciement de 2 puéricultrices

La CSC pense qu'avoir confié la gestion des crèches à une ASBL para-communale plutôt qu'à la commune directement est une mauvaise chose
La CSC pense qu'avoir confié la gestion des crèches à une ASBL para-communale plutôt qu'à la commune directement est une mauvaise chose - Belga (illustration)
Rédaction RTBF

Une trentaine de syndicalistes de la CSC services publics ont manifesté mercredi soir à la maison communale de Schaerbeek. Il s’agissait d’une manifestation contre le licenciement de deux puéricultrices de l'asbl Crèches de Schaerbeek qu'ils estiment "illégitime". La CSC demande aussi que cette asbl redevienne un service public avec des échelles salariales et des avantages qui soient pareils pour tous.

Pour le Syndicat chrétien, les crèches schaerbeekoises sont mal gérées. Deux affiliées de la CSC se sont fait licencier il y a deux mois. On leur reproche notamment d'être entrées en dehors des heures de service dans le bureau de leur directrice. Les délégués syndicaux pensent qu'il s'agit de licenciements abusifs. Il faut dire que la hiérarchie leur avait confié la clé de ce bureau.

Quoi qu'il en soit, au-delà de ces licenciements, la CSC pense qu'avoir confié la gestion des crèches à une asbl para-communale plutôt qu'à la commune directement est une mauvaise chose. Benoit Lambotte, secrétaire régional de la CSC, explique : "Nous constatons aujourd’hui que la commune de Schaerbeek a fait le choix de mettre la gestion de ce secteur à une asbl qui relève du droit privé et ça nous inquiète. D’autant que coexistent dans cette asbl deux types de personnel : du personnel qui a signé un contrat de travail secteur privé et du personnel qui a signé un contrat de travail avec l’administration communale de Schaerbeek. Selon le type de contrat, ces personnes bénéficient de situations en termes de barèmes et d’avantages extrêmement différentes."

De leur côté, les autorités de Schaerbeek, par la voix de l'échevin de la Petite Enfance Michel De Herde, répondent que cela fait vingt ans que les crèches de Schaerbeek sont organisées de la sorte, et que ça n'a jamais posé aucun problème.

Barbara Boulet


Publicité

L'actualité des régions en vidéo




+ de vidéos