Bruxelles: un institut pour étudier les cancers liés à l'environnement est né

L'Institut veut étudier en toute indépendance les cancers dus à la pollution environnementale
L'Institut veut étudier en toute indépendance les cancers dus à la pollution environnementale - © Belga Picture
Rédaction RTBF

A Bruxelles, un nouvel organisme scientifique a vu le jour: l'Institut de recherche européen sur le cancer et l'environnement. Son objectif est d’analyser les cancers liés à l’environnement.

L’Institut de recherche, aussi appelé l’ECERI (European Cancer and Environment Research Institute), s’est installé à Bruxelles. Il a été fondé notamment par Corinne Lepage, ex-ministre française de l'Environnement, et Paul Lannoye, ex-député européen du parti Ecolo.

L’Institut a pour mission de coordonner les recherches effectuées dans les 27 Etats membres de l'Union européenne et d'organiser des colloques. L'idée, c'est d'étudier en toute indépendance, c’est-à-dire sans le financement d'entreprises industrielles, les cancers liés à la pollution environnementale. Paul Lannoye explique: "Ce qu’on veut, c’est combler un certain nombre de trous. Je pense aux pesticides, à la pollution électromagnétique, aux radio-isotopes. Il y a toute une série de causes probables de cancer et le lien, direct ou indirect, entre l’exposition à ce genre de pollution ou de polluants et le cancer, ça n’est pas très investigué."

L’ECERI ambitionne de ne pas se cantonner à l’étude des cancers. Ses membres comptent analyser l’ensemble des effets néfastes que provoque la pollution sur la santé.

Pierre Vandenbulcke – Delphine Wilputte


L'actualité des régions en vidéo




+ de vidéos