Aller directement au contenu principal

Bruxelles: le Sheraton restructure, près d'un quart du personnel menacé

REGIONS | lundi 28 janvier 2013 à 11h29

  • Le plus grand hôtel bruxellois a réuni un conseil d'entreprise extraordinaire pour annoncer deux choses. Premièrement, la rénovation de l'intérieur du bâtiment. Ensuite, et surtout, le lancement d’une procédure de licenciement collectif.

    Il porte quatre étoiles, mais l'hôtel Sheraton semble être en petite santé. D'une part, la direction a prévu la rénovation de ses chambres. Et c'est une première en quarante ans. Parallèlement, la direction a entamé une procédure de licenciement collectif. L'intention vise cinquante-huit employés sur deux-cent cinquante-quatre.

    "Nous sommes conscients que c’est très difficile pour les collaborateurs et leurs familles, déclare Marleen Blommaerts (directrice des ressources humaines). Le Sheraton, c’est un nom sur le marché de Bruxelles. Nous comptons investir un montant conséquent pour la rénovation de l’hôtel mais en même temps, il nous faut aussi une réorganisation de la structure interne."

    Pour Xavier Muls (secrétaire permanent CGSLB, le syndicat libéral), "on savait bien que la rénovation de l’hôtel allait entraîner temporairement un changement au niveau du personnel. On pensait que la direction allait nous annoncer qu’elle allait faire appel de manière massive au chômage économique, on ne s’attendait pas du tout à un licenciement collectif."

    Y a-t-il un lien entre l'intention de licencier et la rénovation du bâtiment ?

    Nous n'avons pas reçu une réponse claire à cette question. La direction a émis une intention. Rien n'est encore joué pour les cinquante-huit employés. Un long chemin reste encore à faire entre l'hôtel et ses partenaires sociaux. La prochaine réunion entre les syndicats et la direction aura lieu le 7 février prochain.

    Anna Gautier

    Voir
  • Le Sheraton, place Rogier.
    Image précédente

    Le Sheraton, place Rogier.

    Google Street View
    Image suivante
    • Le Sheraton, place Rogier.

      Le Sheraton, place Rogier.

Les suggestions du jour

  • Ecole obligatoire à 5 ans: est-ce vraiment la priorité?

    03 mai 2015, 16:27

    Cap sur la troisième maternelle : faut-il rendre l’école obligatoire dès l’âge de 5 ans ? En Flandres, il existe un décret qui fixe un nombre minimum de jours, soit 220 jours et demi, où l’enfant doit aller à l’école à 5 ans. Une façon de...

  • Pension partielle: retraite progressive, mais perte de pouvoir d'achat?

    03 mai 2015, 13:55

    Notre système de pension serait, selon des experts, intenable : en 2030, les pensions pèseraient 14% du produit intérieur brut belge, un seuil critique. L’accord de gouvernement a fait du recul de l’âge de la pension à 67 ans une priorité. Et, même...

  • Yves Prete dans le Grand Oral : "Le plan Marshall ne suffira pas"

    02 mai 2015, 09:03

    Yves Prete, administrateur délégué directeur général de Techspace Aero deviendra le nouveau président de l’Union wallonne des entreprises au mois de septembre prochain. En attendant, il nous livre sa vision de l’état de la Wallonie qu’il compare...

En direct

Régions

Dernière Minute