Aller directement au contenu principal

Bruxelles: des Pakistanais sans-papiers entament une grève de la soif

REGIONS | mardi 19 juillet 2011 à 10h50

  • Les sans papiers pakistanais, en grève de la faim depuis 18 jours dans des locaux du CPAS de Bruxelles à la rue Antoine Dansaert, ont décidé de passer à la vitesse supérieure. Selon la Coordination contre les Rafles, les Expulsions et pour la Régularisation (CRER) qui les accompagne, ils entament, ce mardi, une grève de la soif.

    Selon le médecin qui les suit depuis une semaine, cette décision devrait aggraver leur état déjà très préoccupant. Plusieurs d'entre eux ont déjà dû être évacués et hospitalisés lundi soir. En attendant, rien ne bouge.

    Le cabinet de Melchior Wathelet, secrétaire d'État à la Politique de migration et d'asile, campe sur ses positions. Il ne veut pas entendre parler de régularisation. Quant au CPAS de Bruxelles, qui abrite contre son gré les sans papiers, il veut récupérer ses locaux et menace de les faire évacuer par la police, peut-être mercredi.

    Ce mardi, Freddy Thielemans, bourgmestre de la Ville de Bruxelles, pourrait rendre visite à ces 24 Pakistanais et tenter de débloquer la situation qui semble, pour l'heure, inextricable.

    Pierre Vandenbulcke – Delphine Wilputte

    Voir
  • Les sans papiers pakistanais demeurent dans un état critique
    Image précédente

    Les sans papiers pakistanais demeurent dans un état critique

    Tous droits réservés
    Image suivante
    • Les sans papiers pakistanais demeurent dans un état critique

      Les sans papiers pakistanais demeurent dans un état critique

Les suggestions du jour

L'actualité en images

Mode : le retour du talon plat

mercredi 22 octobre 2014

Suivre un atelier d'art thérapie

mercredi 22 octobre 2014

Le parcours officiel du TDF 2015

mercredi 22 octobre 2014

Le parcours officiel du TDF 2015

mercredi 22 octobre 2014

Quel Temps !

Partie 2

mercredi 22 octobre 2014

Météo 12h50

mercredi 22 octobre 2014

Toutes les vidéos de l'info

Dernière Minute

Vu sur le web