Andy, 17 mois, battu, torturé et violé: ouverture du procès à Mons

Les avocats de Jonathan Brichard et de Mélissa Serrano Aznar
Les avocats de Jonathan Brichard et de Mélissa Serrano Aznar - © Philippe Bourget (Belga)
Rédaction RTBF

Un procès d'assises s'ouvre ce mardi matin à Mons. Les faits se sont passés à Charleroi. Il s'agit d'une affaire de maltraitance d'enfant. Un véritable calvaire vécu par un petit garçon de 17 mois. Andy a été battu, torturé et a subi de terribles agressions sexuelles à répétition. Il est décédé dans un hôpital de Charleroi le 29 septembre 2009.

C'est le beau-père de l'enfant, Jonathan Brichard, qui doit répondre de ces atrocités, mais il nie toute violence sur l'enfant. 

Le calvaire du petit Andy aura duré dix-huit jours. Dix-huit jours de huis clos entre sa mère et son beau-père durant lesquels il a subi de nombreuses tortures physiques et sexuelles.

Le médecin légiste constate les coups, le traumatisme crânien à l'origine de la mort mais aussi des blessures dues à des viols répétés, qualifiés de tortures et traitements inhumains.

Jonathan Brichard nie tout, autant les coups que les viols. La mère du bébé, Mélissa Serrano Aznar prétend n'avoir jamais remarqué les sévices. 

A l'hôpital où l'enfant était mourant, les infirmières sont interpellées par la froideur et l'indifférence de cette jeune mère de 20 ans. Elle risque deux années de prison pour non-assistance à personne en danger. 

Le couple s'était rencontré sur internet un mois plus tôt. Après quinze jours de vie commune, Mélissa est déjà battue et séquestrée. Les anciennes compagnes de Jonathan Brichard décrivent un homme violent, caractériel, vite agacé par les pleurs d'un enfant. La veille de sa mort, Andy était resté seul avec l'accusé qui risque 35 ans de réclusion.

G. Bonaventure

Publicité

L'actualité des régions en vidéo




+ de vidéos