L'avenir des justices de paix serait-il menacé ?

La justice de paix et le juge qui l’incarne, c’est par essence la justice de proximité.
La justice de paix et le juge qui l’incarne, c’est par essence la justice de proximité. - © Tous droits réservés

A Bruxelles comme dans tous les arrondissements judiciaires du pays, on s’inquiète des intentions du Ministre de la Justice Coen Geens à l'égard des justices de paix. Pour faire des économies, le ministre veut réduire le nombre de ces juridictions, soit en les supprimant, soit en les fusionnant au sein du même canton.

Une justice de proximité

La justice de paix et le juge qui l’incarne, c’est par essence la justice de proximité, une justice rendue par un magistrat qui vit et travaille au cœur des quartiers de ses justiciables, qui descend sur le terrain.

Pour l'heure, à Bruxelles, une seule de ces juridictions est menacée, mais pour les juges de paix comme Jean Huan Tasset, de l’arrondissement de  Molenbeek et par ailleurs, président de l’Union Royale des juges de Paix et de Police, c'est déjà trop :

"La réorganisation des justices de paix, nous inquiètent, pour Bruxelles certainement, compte tenu de la charge de travail qui pèse déjà sur les justices de paix existantes, dès lors rajouter du travail dans les juridictions qui existent et en supprimer dans d’autres, n’est pas de nature à nous rassurer."

 Des postes à pourvoir

L’inquiétude est d’autant plus grande que de nombreux postes sont à pourvoir. Pour les juges en place, le surcroît de dossiers est énorme :

"Pour la région bruxelloise, pour les 19 communes, il y a une vingtaine de justices de paix, et le canton d’Auderghem va être supprimé, ili sera réattribué pour partie au canton de Woluwe-Saint-Pierre et pour l’autre au canton de Uccle. Pour l’arrondissement en général, il y a également les 6 justices de paix qui se trouvent en périphérie et là, deux seront supprimées. " explique encore le magistrat.

Certains en sont à se demander si ce n’est la fonction même de juge de paix qui est menacée.

 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir

Bruxelles