Extension de l'Esplanade à LLN: voici les modalités de la consultation de la population

La consultation de la population aura lieu les 20 et 21 mai
La consultation de la population aura lieu les 20 et 21 mai - © Belga Image

L’extension du centre commercial L’Esplanade sera une nouvelle fois évoquée ce mardi soir au conseil communal d’Ottignies-Louvain-la-Neuve. Le comité de pilotage chargé de préparer la consultation de la population viendra présenter le fruit de son travail. Les élus devront ensuite valider les modalités pratiques de la consultation et la question qui sera posée.

En principe, une consultation populaire doit être organisée un dimanche matin, comme s’il s’agissait d’une élection classique. Aux questions posées, on ne peut répondre que par oui ou non. A Ottignies-Louvain-la-Neuve, le conseil communal a opté en janvier pour une formule différente, plus souple, qui doit permettre de nuancer la réponse et donner la possibilité au plus grand nombre de se prononcer. C'est pour éviter la confusion entre les deux dispositifs que l'on parle à Ottignies d'une "consultation de la population" et pas d'une "consultation populaire".

Aux urnes les 20 et 21 mai

Certes, le nombre de bureaux de vote sera moins important que lors d’une élection (7 au lieu de 33) mais les habitants d’Ottignies-Louvain-la-Neuve auront deux jours pour se prononcer: le samedi 20 mai de 14h à 18h et le dimanche 21 mai de 9h à 13h. Par ailleurs, en plus d’une question de principe ("Le propriétaire de l’Esplanade envisage d’agrandir sa surface commerciale, êtes-vous favorable à une extension du centre commercial?"), il y aura dix arguments pour justifier le choix du oui et dix autres pour justifier le choix du non (on ne pourra cocher que cinq arguments maximum).

Deux précisions supplémentaires : le vote ne sera pas obligatoire et les bulletins ne seront dépouillés que si au moins 10% de la population participe à cette consultation.

Les modalités de la consultation pourraient cependant être balayées par la pétition de quelque 3500 signatures déposée la semaine dernière par la plateforme citoyenne opposée à l’extension de l’Esplanade. Cette plateforme ne veut pas entendre parler des arguments, elle souhaite que seule la question de principe soit mentionnée sur le bulletin. Espérant faire pression sur le comité de pilotage pour qu’il y renonce, elle a donc lancé une pétition pour demander une consultation populaire selon les règles du code de la démocratie locale.

Vérification des signatures

La validité des signatures est en cours de vérification à l’administration communale. Si le nombre requis est atteint (il faut 3146 signatures valables, soit 10% de la population), la ville renoncera à sa consultation maison et en organisera une autre. Mais la seule chose qui risque de changer en fin de compte, c’est la date de la consultation et ses modalités (l’organisation d’une consultation populaire telle que prévue dans le code de la démocratie locale nécessite des moyens et une logistique beaucoup plus importants). Car sur le fond, la question de principe sera la même et les arguments, dont les pétitionnaires ne veulent pas, seront repris d’une manière ou d’un autre sur le bulletin de vote, les autorités communales l’ont dit à plusieurs reprises.

La pétition pourrait finalement se révéler n’être qu’un coup dans l’eau pour ses initiateurs. En attendant la fin du travail de vérification des signatures, le conseil communal devrait donc valider ce soir le dispositif de la consultation voulue par la ville.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir