Aller directement au contenu principal

La guerre du Camembert de Normandie

MONDE | jeudi 13 septembre 2012 à 16h13

  • AOP : appellation d'origine protégée. Ces trois lettres valent leur pesant d’or. Quand il achète un aliment pourvu de ce sigle, le consommateur est assuré de sa qualité. Ce label européen fête cette année son vingtième anniversaire. Et il est en quelque sorte victime de son succès.

    Créée dans le but de favoriser le savoir faire local, de lutter contre une certaine standardisation de la production alimentaire, cette appellation protège aujourd'hui des tas de produits comme des vins, des fromages, du riz, des charcuteries. Et elle est très convoitée. Au point de susciter parfois de véritables conflits. Le camembert de Normandie en est un bon exemple.

    Il y a camembert et camembert

    Comme de nombreux consommateurs, quand vous achetez un camembert, vous veillez à ce qu’il vienne de Normandie, terre natale de ce fromage. Mais comme de nombreux consommateurs, vous ne vous êtes certainement pas rendu compte qu’il y avait deux camemberts. Sur l’un, il est écrit :  " fabriqué  en Normandie ". Sur l’emballage de l’autre, on trouve le terme : " camembert de Normandie ". Et c’est sur celui-là et celui-là seulement que le logo AOP peut être apposé.

    Car pour faire un " camembert de Normandie ", il faut respecter un cahier de charges très strict. Sa fabrication commence dans les prairies normandes. Seule une vache normande, nourrie selon des principes très précis, pourra fournir du lait à un producteur de camembert AOP. Outre cette condition, le camembert de Normandie AOP devra : être à base de lait cru, moulé à la louche, produit dans une zone géographique précise. Voilà pourquoi peu de producteurs en fabriquent. C’est exigeant et ça coûte cher.

    Du coût, du goût

     " Produire un camembert de Normandie AOP ça coûte le double d’un produit de grande distribution. Alors choisir cette voie-là, ce n’est pas la voie de la facilité " nous dit Bertrand Gillot le directeur de la fromagerie Réo, située à Lessay en Normandie. " Nous devons respecter des contraintes énormes, au niveau des éleveurs, au niveau sanitaire. Et nos rendements sont moins bons puisqu’il s’agit de fromages au lait cru "

    Au goût, les deux produits sont totalement différents. Sur le marché de La Haye du Puis, nous rencontrons Nicolas Lajoie. Cela fait des années qu’il vend des fromages. Et pour lui, entre les deux camemberts, il n’y a pas photo : " Le camembert pasteurisé a une croûte toute blanche. Et ils ont tous à peu près le même goût "

    La meilleure défense c'est l'attaque

    Mais le problème, c’est que le camembert au lait cru se fait rare : il représente moins de 10% d’un marché envahi par le " camembert fabriqué en Normandie " . Alors, l’association de défense AOP camembert de Normandie a pris le taureau par les cornes. Elle a décidé d’assigner en justice les producteurs industriels. Elle demande que ces camemberts-là ne fassent plus référence sur leurs étiquettes à la Normandie. Pour leur avocate, Johanna Azincourt, le terme " fabriqué en Normandie " induit le consommateur en erreur : " on ignore quel composant vient effectivement de Normandie. On pourrait très bien imaginer que seule la mise en boîte du fromage se fait en Normandie ! "

    L’affaire est donc maintenant entre les mains de la justice. Il lui faudra du temps pour trancher la question. En attendant les connaisseurs devront toujours lire attentivement les emballages de camemberts.

    Isabelle Huysen, journaliste

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Vidéo précédente

    AOP ou la guerre du camembert

    Vidéo suivante
    • Cliquez pour visionner

      AOP ou la guerre du camembert

  • La fabrication du camembert de Normandie
    Image précédente

    La fabrication du camembert de Normandie

    Tous droits réservés
    Image suivante
    • La fabrication du camembert de Normandie

      La fabrication du camembert de Normandie

Les suggestions du jour

  • Quand le MR disait: "Pas touche à l'index, la priorité c'est l'inverse"

    27 février 2015, 13:30

    Le saut d’index deviendra une réalité à partir du mois de mars prochain. Le projet de loi prévu par l'accord de la coalition suédoise a en effet été approuvé par le gouvernement ce vendredi matin. Pourtant, durant la campagne qui a précédé...

  • Plan Taxi à Bruxelles: Uber devra rentrer dans un cadre légal

    27 février 2015, 12:06

    Le gouvernement bruxellois a approuvé le Plan Taxi du ministre de la Mobilité Pascal Smet (sp.a). Il prévoit de réformer et de moderniser en profondeur le secteur des taxis bruxellois. Il entend aussi maintenir des services comme Uber, mais en les...

  • Serge Kubla, absent lors du Collège, a communiqué via son avocat

    27 février 2015, 11:36

    Le collège communal de Waterloo se réuni ce matin, comme tous les vendredis. Mais cette fois, en l'absence de l'homme fort de la commune, Serge Kubla. Le bourgmestre nous a fait savoir qu'il prenait quelques jours de repos et de réflexion.

L'actualité en images

Le concours "Beer Chefs"

vendredi 27 février 2015

Zuhal Demir joue sa star au Parlement

vendredi 27 février 2015

La rénovation à l'honneur

vendredi 27 février 2015

Consommer durable

vendredi 27 février 2015

L'aviation américaine bombarde des...

U.S. Department of...

vendredi 27 février 2015

Espagne : inondations en Navarre

vendredi 27 février 2015

Quel Temps !

Partie 2

vendredi 27 février 2015

Météo 12h50

vendredi 27 février 2015

Quel Temps !

Partie 1

vendredi 27 février 2015

Autant Savoir

Frigo, télé, ordi...

vendredi 27 février 2015

Raoul charge une moto

vendredi 27 février 2015

Toutes les vidéos de l'info