Togo: l'amertume d'un territoire divisé

RTBF
RTBF - © RTBF

Après la défaite allemande de 1914, le Togo est artificiellement découpé par les vainqueurs: la France et la Grande-Bretagne. Le territoire britannique se fond progressivement avec la Gold Coast (futur Ghana) et, malgré la surveillance de la Société des Nations puis des Nations-Unies, la tutelle des puissances européennes s'apparente à une colonisation de fait.

L'indépendance tant attendue sera proclamée le 27 avril 1960.

Sylvanus Olympio, grand vainqueur des élections organisées en 1958 sous supervision de l'ONU, devient le premier président du Togo.

Son rêve de faire renaître le "Grand Togo" ne se concrétisera jamais. Il n'aura d'ailleurs pas le temps de voir l'évolution de son pays. Il est assassiné en 1963, par des militaires Togolais démobilisés de l'armée française. Parmi eux figure le lieutenant-colonel Gnassingbe Eyadema, qui dirigera  le pays d'une main de fer de 1967 à 2005.

 

C'est un reportage d'André Zaleski et Jean-Marc Vierset (RTBF)

 

Voir les photos prises durant le reportage

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir