Syrie: début de l'évacuation des derniers rebelles de Homs

L'évacuation, qui devrait aboutir à la sortie de milliers d'insurgés et leurs familles essentiellement, s'étalera sur plusieurs semaines en vertu d'un accord conclu en début de semaine entre régime et rébellion sous la supervision de la Russie
L'évacuation, qui devrait aboutir à la sortie de milliers d'insurgés et leurs familles essentiellement, s'étalera sur plusieurs semaines en vertu d'un accord conclu en début de semaine entre régime et rébellion sous la supervision de la Russie - © LOUAI BESHARA - AFP

Des centaines de rebelles et civils ont commencé à être évacués samedi du quartier de Waer, dernier bastion des insurgés dans la ville syrienne de Homs (centre) contrôlée quasi-totalement par le régime, a constaté l'AFP.

L'évacuation, qui devrait aboutir à la sortie de milliers d'insurgés et leurs familles essentiellement, s'étalera sur plusieurs semaines en vertu d'un accord conclu en début de semaine entre régime et rébellion sous la supervision de la Russie, principale alliée de Damas. Des soldats et des véhicules russes étaient d'ailleurs visibles aux abords de Waer samedi matin au début de l'évacuation, a constaté le correspondant de l'AFP. Selon l'accord, des troupes russes (entre 60 et 100 hommes) doivent se déployer dans le quartier pour veiller à l'application de l'accord et à la sécurité des habitants encore présents ou de ceux voulant y retourner.

Le correspondant a vu au moins trois bus verts sortir de Waer avec à leur bord des dizaines de combattants, portant chacun une arme, et des civils, dont beaucoup d'enfants. Entre 400 et 500 rebelles et civils doivent quitter Waer samedi, de source officielle. L'évacuation doit permettre au régime du président Bachar al-Assad de prendre le contrôle total de la troisième ville de Syrie.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir