Aller directement au contenu principal

Rwanda: la France rappelle son ambassadeur

MONDE | Mis à jour le lundi 20 février 2012 à 15h20

  • La France a décidé de rappeler pour consultations son ambassadeur à Kigali après le refus des autorités rwandaises d'agréer son successeur, a annoncé lundi le ministère français des Affaires étrangères.

    "Les autorités rwandaises ont refusé de donner cet agrément" et "nous avons rappelé notre ambassadeur (Laurent Contini) pour consultations afin d'étudier la situation", a déclaré un porte-parole du ministère, Vincent Floréani, lors d'un point de presse.

    L'hebdomadaire Jeune Afrique (JA) avait révélé un peu plus tôt le refus à la mi-février par Kigali de la nomination d'Hélène Le Gal, actuellement consul de France au Québec.

    Selon JA, le refus rwandais est motivé par le fait que Mme Le Gal "serait trop proche du ministre des Affaires étrangères Alain Juppé, considéré depuis toujours comme hostile au pouvoir en place à Kigali".

    Le porte-parole français n'a ni confirmé ni infirmé cet élément dans sa réponse.

    "Les relations entre la France et le Rwanda n'ont cessé de se renforcer depuis la visite du chef de l'Etat (Nicolas Sarkozy) à Kigali en février 2010, qui a scellé au plus haut niveau la relance politique et économique entre nos deux pays", a-t-il souligné.

    "La bonne qualité de nos relations bilatérales est illustrée par les visites récentes en France de Louise Mushikiwabo, ministre des Affaires étrangères, en juillet 2011, et du président Paul Kagamé en septembre", a-t-il ajouté.

    Lors de ces deux visites, Alain Juppé n'avait, pour la première, pas reçu son homologue et, pour la deuxième, était absent de France avec un long voyage opportunément organisé à l'autre bout du monde.

    Après sa prise de fonctions en mars 2011 au Quai d'Orsay, Alain Juppé avait dit n'avoir aucune intention "ni de serrer la main" de Paul Kagame ni de se rendre au Rwanda, tant qu'y circulerait un rapport accusant la France de complicité avec les génocidaires, rapport que le ministre avait qualifié de "tissu de mensonges et d'inventions".

    A l'époque du génocide de 1994, Alain Juppé était déjà chef de la diplomatie française.


    Belga
    Voir

    Derniers commentaires

    • de cmunah Si la France donne son accord du non lieu des mandats d'arrêts emis à l'encontre des proches de kAGAME et son implication dans l'attentat contre le président Habyalimana, comme ça l'homme fort de Kigali et sa clique vont cesser de faire les problèmes. Si non ils excellent dans un domaine de manipulatrion et d'intrigues.

      23-02-2012 12:27 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Paul Kagale, président rwandais (à gauche)
    Image précédente

    Paul Kagale, président rwandais (à gauche)

    EPA/DAREK DELMANOWICZ POLAND OUT
    Image suivante
    • Paul Kagale, président rwandais (à gauche)

      Paul Kagale, président rwandais (à gauche)

    • de cmunah Si la France donne son accord du non lieu des mandats d'arrêts emis à l'encontre des proches de kAGAME et son implication dans l'attentat contre le président Habyalimana, comme ça l'homme fort de Kigali et sa clique vont cesser de faire les problèmes. Si non ils excellent dans un domaine de manipulatrion et d'intrigues.

      23-02-2012 12:27 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Quand les petits producteurs court-circuitent la grande distribution

    31 juillet 2014, 14:39

    Ce n'est plus seulement une mode, ni même une tendance : aujourd'hui, le "circuit court" a trouvé sa place dans le monde du commerce alimentaire, au plus grand bénéfice des petits producteurs mais aussi des clients. Fruits et légumes variés, bières...

  • Inondations en Brabant wallon: d'où venait l'eau ? Qui va payer ?

    31 juillet 2014, 08:30

    "Nous n'avons jamais vécu un tel chaos, il faudra du temps pour que la population s'en remette", ce sont les mots du bourgmestre d'Ittre, mercredi soir, au moment de tirer un premier bilan des inondations de mardi. Certains ont tout perdu. Trois questions se...

  • France: un siècle après, la récupération politique de Jean Jaurès

    31 juillet 2014, 09:51

    Il y a 100 ans jour pour jour, à l'aube de la Grande guerre, Jean Jaurès était assassiné. Un siècle après, cet homme de gauche, ce républicain défenseur des prolétaires, est devenu une référence pour toute la classe politique française : gauche,...

L'actualité en images

Les soldes n'ont pas marché

jeudi 31 juillet 2014

Ruches d'aéroport

jeudi 31 juillet 2014

Les soldes n'ont pas marché

jeudi 31 juillet 2014

JT en langue des signes

jeudi 31 juillet 2014

Toutes les vidéos de l'info
C’est éminemment dangereux, ce type d’ordonnance rend pratiquement impossible toute restructuration de dette. Xavier Dupret, économiste, à propos de la situation économique en Argentine

Vu sur le web

Dernière Minute