Aller directement au contenu principal

Rwanda: la France rappelle son ambassadeur

MONDE | Mis à jour le lundi 20 février 2012 à 15h20

  • La France a décidé de rappeler pour consultations son ambassadeur à Kigali après le refus des autorités rwandaises d'agréer son successeur, a annoncé lundi le ministère français des Affaires étrangères.

    "Les autorités rwandaises ont refusé de donner cet agrément" et "nous avons rappelé notre ambassadeur (Laurent Contini) pour consultations afin d'étudier la situation", a déclaré un porte-parole du ministère, Vincent Floréani, lors d'un point de presse.

    L'hebdomadaire Jeune Afrique (JA) avait révélé un peu plus tôt le refus à la mi-février par Kigali de la nomination d'Hélène Le Gal, actuellement consul de France au Québec.

    Selon JA, le refus rwandais est motivé par le fait que Mme Le Gal "serait trop proche du ministre des Affaires étrangères Alain Juppé, considéré depuis toujours comme hostile au pouvoir en place à Kigali".

    Le porte-parole français n'a ni confirmé ni infirmé cet élément dans sa réponse.

    "Les relations entre la France et le Rwanda n'ont cessé de se renforcer depuis la visite du chef de l'Etat (Nicolas Sarkozy) à Kigali en février 2010, qui a scellé au plus haut niveau la relance politique et économique entre nos deux pays", a-t-il souligné.

    "La bonne qualité de nos relations bilatérales est illustrée par les visites récentes en France de Louise Mushikiwabo, ministre des Affaires étrangères, en juillet 2011, et du président Paul Kagamé en septembre", a-t-il ajouté.

    Lors de ces deux visites, Alain Juppé n'avait, pour la première, pas reçu son homologue et, pour la deuxième, était absent de France avec un long voyage opportunément organisé à l'autre bout du monde.

    Après sa prise de fonctions en mars 2011 au Quai d'Orsay, Alain Juppé avait dit n'avoir aucune intention "ni de serrer la main" de Paul Kagame ni de se rendre au Rwanda, tant qu'y circulerait un rapport accusant la France de complicité avec les génocidaires, rapport que le ministre avait qualifié de "tissu de mensonges et d'inventions".

    A l'époque du génocide de 1994, Alain Juppé était déjà chef de la diplomatie française.


    Belga
    Voir

    Derniers commentaires

    • de cmunah Si la France donne son accord du non lieu des mandats d'arrêts emis à l'encontre des proches de kAGAME et son implication dans l'attentat contre le président Habyalimana, comme ça l'homme fort de Kigali et sa clique vont cesser de faire les problèmes. Si non ils excellent dans un domaine de manipulatrion et d'intrigues.

      23-02-2012 12:27 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Paul Kagale, président rwandais (à gauche)
    Image précédente

    Paul Kagale, président rwandais (à gauche)

    EPA/DAREK DELMANOWICZ POLAND OUT
    Image suivante
    • Paul Kagale, président rwandais (à gauche)

      Paul Kagale, président rwandais (à gauche)

    • de cmunah Si la France donne son accord du non lieu des mandats d'arrêts emis à l'encontre des proches de kAGAME et son implication dans l'attentat contre le président Habyalimana, comme ça l'homme fort de Kigali et sa clique vont cesser de faire les problèmes. Si non ils excellent dans un domaine de manipulatrion et d'intrigues.

      23-02-2012 12:27 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Liège : une "Seconde Peau" pour les familles en difficulté

    21 décembre 2014, 11:51

    C'est à Liège que se trouvent les locaux de "Seconde Peau-Apalem", ce projet fait partie des 33 associations qui ont été aidées l'an dernier par Viva for Life. L'objectif de cette campagne est d'améliorer les conditions de vie des bébés et des...

  • Meurtre d'un ancien facteur à Onhaye: un casse-tête juridique inédit

    20 décembre 2014, 11:38

    Douze ans d’enquête et de procédure n’ont pas encore permis à la justice de faire la lumière sur la mort de José Dejimbe, un facteur retraité d’Onhaye retrouvé agonisant à son domicile en mars 2003. Deux jeunes sont soupçonnés (un troisième...

  • Dix ans après le tsunami: Pôd et Ching, deux vies thaïs bouleversées

    20 décembre 2014, 07:05

    Pôd et Ching étaient des amis de longue date. En 2002, ils ouvraient ensemble, avec un troisième comparse, sur la plage, devant le complexe Blue Village, essentiellement constitué de bungalows typiques, un bar et un restaurant familial. Le tsunami de...

L'actualité en images

JT 19h30

dimanche 21 décembre 2014

Polémique autour des vacances du Roi

dimanche 21 décembre 2014

Le solstice d'hiver

dimanche 21 décembre 2014

L'empire Franco Dragone

dimanche 21 décembre 2014

2 policiers tués aux USA

dimanche 21 décembre 2014

Fukushima : rénovation de la centrale

dimanche 21 décembre 2014

Derniers achats de Noël avant le rush

dimanche 21 décembre 2014

Faire du ski sur un terril

dimanche 21 décembre 2014

Départ B-fast vers la Guinée

samedi 20 décembre 2014

L'Ourthe en phase de pré alerte

samedi 20 décembre 2014

Réforme fiscale de Reynders

samedi 20 décembre 2014

Viva For Life

samedi 20 décembre 2014

Journal des sports

dimanche 21 décembre 2014

Météo aujourd'hui

dimanche 21 décembre 2014

JT 13h

dimanche 21 décembre 2014

Météo 13h30

dimanche 21 décembre 2014

Faire du ski sur un terril

dimanche 21 décembre 2014

Toutes les vidéos de l'info

Les suggestions du jour

Plus d'articles

Dernière Minute

Monde