Des milliers d'opposants crient leur haine de Vladimir Poutine

Ils étaient plus de 10 000 à manifester dans les rues de Saint-Pétersbourg.
2 images
Ils étaient plus de 10 000 à manifester dans les rues de Saint-Pétersbourg. - © EPA/MAXIM SHIPENKOV

Plusieurs dizaines de milliers de personnes défilent ce samedi dans les rues de Moscou. Des milliers de Russes ont déjà participé ce samedi matin à de premières manifestations dénonçant les résultats des élections dans l'Extrême-Orient et en Sibérie, dispersées dans plusieurs villes par la police qui a interpellé des dizaines de personnes.

Des milliers de personnes participaient samedi à Moscou à une manifestation d'une ampleur sans précédent pour contester la victoire aux législatives du parti de Vladimir Poutine. Selon une source policière citée par l'agence officielle Itar-Tass, le nombre de manifestants avait atteint près de 20 000 peu avant 15h locales (12h en Belgique). L'un des leaders du mouvement d'opposition Solidarnost, Ilia Ponomarev, cité par Interfax, a de son côté affirmé que 40 000 personnes se trouvaient déjà sur la place Bolotnaïa dans le centre de Moscou et que 10 000 personnes affluaient encore.

La police de Saint-Pétersbourg a évalué à 10 000 le nombre de manifestants rassemblés samedi pour contester la victoire du parti de Vladimir Poutine aux législatives.

Environ 500 personnes ont manifesté à Vladivostok, le port russe de la côte Pacifique, à sept fuseaux horaires de Moscou. "Annulez les résultats des élections! " et "Les falsificateurs en prison! ", disaient les pancartes brandies par les manifestants.

A Khabarovsk, une autre ville importante de l'Extrême-Orient russe, une manifestation de plusieurs centaines de personnes a été rapidement dispersée par la police, et une centaine de personnes ont été interpellées, selon la radio Echo de Moscou. L'agence Ria Novosti parle d'une vingtaine d'interpellations.

L'agence Interfax fait état d'une manifestation de plusieurs dizaines de personnes à Blagovechtchensk. La même agence rapporte que 200 personnes ont manifesté à Tchita, une ville de Sibérie orientale. Deux personnes ont été interpellées, selon la même source. A Tomsk (Sibérie), selon un militant d'opposition, 500 personnes manifestaient samedi. A Barnaoul, dans le sud de la Sibérie, plusieurs centaines de manifestants - un millier selon l'opposition - se sont rassemblés devant l'administration locale dont ils ont encerclé le bâtiments, selon Itar-Tass.

Le mouvement de mobilisation pour dénoncer les fraudes aux élections du 4 décembre, avec des manifestations dans de très nombreuses villes du pays, est sans précédent en Russie depuis l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine en 2000.

Belga