RDC: la co-médiation internationale met fin à ses activités

Jean-Paul Moka est un opposant évincé aux élections présidentielles.
Jean-Paul Moka est un opposant évincé aux élections présidentielles. - Belga/Julien Warnand
Belga News

La co-médiation internationale menée par l'ex-président ghanéen John Kufuor et le révérend congolais Jean-Paul Moka Ngolo Mpati pour tenter de résoudre la crise post-électorale en République démocratique du Congo (RDC) a mis fin mardi à sa "mission".

"Notre mission prend fin ce 3 janvier 2013 avec le résultat recherché et atteint", ont indiqué les deux médiateurs dans un communiqué adressé à l'agence BELGA.

Joseph Kabila a annoncé lundi soir la tenue "début 2013" d'un dialogue inter-congolais visant à renforcer la "cohésion nationale" face au Mouvement du 23 mars (M23), une rébellion active dans l'est de la RDC et présumée soutenue par le Rwanda et l'Ouganda.

"Nous espérons fortement que les leaders congolais se montreront très dignes et à la hauteur des défis qui s'annoncent lors de la tenue de ces différents fora, afin de redonner au peuple congolais sa dignité ainsi que sa cohésion nationale, face aux appétits de certains centres d'intérêts extérieurs qui se considèrent au dessus des lois régissant la vie de la communauté internationale", ont ajouté Jean-Paul Moka et John Kufuor.

Cette co-médiation avait été mise sur pied en janvier dernier dans la foulée des élections présidentielle et législatives contestées du 28 novembre 2011, qui ont permis la réélection de Joseph Kabila pour un second mandat de cinq ans et donné la majorité à son camp à l'Assemblée nationale (la chambre basse du parlement congolais). Jean-Paul Moka est un opposant évincé de la course à la présidentielle.

Belga


Publicité