RDC: camp militaire attaqué par des Maï-Maï au Nord-Kivu, huit morts

Illustration - RDC: camp militaire attaqué par des Maï-Maï au Nord-Kivu, huit morts
Illustration - RDC: camp militaire attaqué par des Maï-Maï au Nord-Kivu, huit morts - © Archive - EPA
Belga News

Huit personnes - deux militaires de l'armée gouvernementale congolaise et six membres de milices - ont été tués mercredi dans l'attaque d'un camp militaire près de Béni, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a rapporté la radio onusienne Okapi.

Des miliciens membres des groupes locaux d'auto-défense Maï-Maï ont attaqué vers 03h00 locales (02h00 HB) le camp des Forces armées de la RDC (FARDC) de Paida-Kisalala, à 5 kilomètres au nord-est du centre-ville de Beni, une ville du nord de la province du Nord-Kivu.

Huit personnes sont mortes, dont six Maï-Maï et deux militaires des FARDC, a ajouté radio Okapi, parrainée par l'ONU, citant des sources militaires.

Trois soldats de l'armée régulière ont aussi été blessés dans l'attaque de ce camp militaire, qui abrite l'état-major du 307ème régiment des FARDC.

Selon le commandant du secteur des FARDC, le colonel Eric Rurihombere, les assaillants ont été repoussés après une demi-heure d'affrontements et ils "se sont enfuis dans la brousse".

L'est du pays reste instable

"La situation est sous contrôle et les FARDC sont à la poursuite de l'ennemi", a-t-il ajouté.

Les militaires gouvernementaux ont aussi récupéré deux armes AK47 (des fusils d'assaut Kalashnikov).

Les milices d'autodéfense locales Maï-Maï sont constituées d'anciens supplétifs de l'armée congolaise, qui agissent dans certaines zones des deux Kivu tantôt en coalition, tantôt en opposition avec les rebelles hutus rwandais des Forces démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR), traqués comme eux par les troupes de Kinshasa depuis début 2009.

Les Maï-Maï ont des croyances qui reposent essentiellement sur la magie (ils s'aspergent par exemple d'une mixture avant les combats pour se "protéger" des balles).

L'est de la RDC reste l'une des régions les plus instables du pays où plusieurs groupes armés sévissent depuis près de deux décennies, dont les FDLR, des milices locales, comme le Front patriotique pour la Libération du Congo (FPLC) ou divers groupes de combattants locaux Maï-Maï.


Belga

Publicité