Nigeria: 23 policiers tués dans une embuscade organisée par une secte

Kingsley Omire, le comissaire de l'état de Bayelsa s'exprimait en avril 2013 sur une attaque dans le delta du Niger dans quelle 12 policiers nigérians avaient été tués.
Kingsley Omire, le comissaire de l'état de Bayelsa s'exprimait en avril 2013 sur une attaque dans le delta du Niger dans quelle 12 policiers nigérians avaient été tués. - © AFP
Belga News

Des membres d'une mystérieuse secte nigériane ont tendu une embuscade aux policiers venus les arrêter, tuant 23 agents avant d'incendier les corps de leurs victimes, dans le centre du Nigeria, a indiqué à l'AFP un responsable de la police.

"Un groupe de 60 agents de police (...) a été la cible d'une attaque des membres de la secte Ombatse qui leur ont tendu une embuscade" mardi, a déclaré un responsable policier de l'Etat central de Nassarawa, Abayomi Akeremale. "Les hommes armés d'Ombatse ont ouvert le feu sur nos agents, tuant 23 d'entre eux et brûlant" leurs cadavres, a-t-il ajouté.

L'Etat de Nassarawa se situe à la limite entre le nord majoritairement musulman et le sud essentiellement chrétien du Nigeria.

Un des groupes ethniques majoritaires dans cet Etat, celui des Eggon, composé de chrétiens et de musulmans, entretient des liens avec les mouvements païens.

La secte Ombatse, dont le nom signifie "le temps est venu" en langue Eggon, se présente comme un mouvement dont la mission est de purger la société de certains vices et pourfend notamment l'alcoolisme et l'adultère.

Le responsable policier a indiqué à l'AFP que les forces de sécurité avaient tenté d'arrêter certains dirigeants du mouvement Ombatse. Selon lui, les membres de la secte étaient "allés dans les églises et les mosquées pour initier les fidèles à leur culte en forçant les personnes récalcitrantes à faire un serment d'allégeance".

Belga


Publicité