Aller directement au contenu principal

Mario Monti propose un sommet à Rome contre les populismes

MONDE | Mis à jour le samedi 8 septembre 2012 à 21h05

  • Le président du Conseil italien Mario Monti a proposé samedi l'organisation à Rome d'un sommet européen destiné à contrer la "dangereuse" montée des populismes en Europe, idée que le président de l'Union européenne Herman Van Rompuy a aussitôt saluée. Au même moment, un parti néofasciste menait une action près d'Athènes.

    "Au moment où la construction européenne se perfectionne, les difficultés liées à la zone euro ont mis en évidence une croissante et dangereuse sensibilité dans les opinions publiques des différents pays, avec une tendance à l'antagonisme", a noté Mario Monti lors d'un point de presse après une rencontre avec Herman Van Rompuy à Cernobbio (nord) en marge d'un forum économique.

    Mario Monti a déploré la "réémergence de vieux stéréoypes et de vieilles tensions", en particulier entre pays du Nord et du Sud.

    "Il est paradoxal et triste, dans une phase où l'on espérait compléter l'intégration, de voir au contraire un phénomène dangereux avec de nombreux populismes visant à une désintégration dans presque tous les pays membres", a-t-il poursuivi.

    Sur les lieux du traité de Rome

    D'où l'idée d'accueillir symboliquement à Rome, au Capitole, où fut signé en 1957 le traité fondateur instituant la Communauté européenne, un "sommet ad hoc" de chefs d'Etats et de gouvernements, afin de lutter contre "les phénomènes de rejet", a expliqué Mario Monti. "J'espère que cette idée pourra se réaliser", a-t-il dit, indiquant en avoir parlé avec le président italien Giorgio Napolitano.

    Herman Van Rompuy a déclaré "saluer" l'idée du chef de gouvernement italien. "J'ai programmé les discussions d'ici à fin 2014, mais étant donné la situation actuelle, ce serait une bonne idée d'avoir ce débat bien avant", a-t-il ajouté.

    Le parti néofasciste Aube Dorée donne le (mauvais) exemple

    Comme pour illustrer la nécessité du Sommet proposé par Mario Monti, le parti "Aube Dorée" a mené une action de commando à proximité d’Athènes en " contrôlant " les papiers des revendeurs ambulants d’aspect étranger. Lorsque les papiers ne leur paraissaient pas en ordre, les stands étaient détruits sur place. Le parti néofasciste prétend avoir prévenu la police, mais cette dernière dit s’opposer à ces pratiques et avoir ouvert une enquête pour usurpation d’identité et atteinte à la propriété.

     

    Belga

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Vidéo précédente

    Danger populiste en Europe

    Vidéo suivante
    • Cliquez pour visionner

      Danger populiste en Europe

  • Herman Van Rompuy et Mario Monti d'accord pour organiser un sommet contre les populismes
    Image précédente

    Herman Van Rompuy et Mario Monti d'accord pour organiser un sommet contre les populismes

    AFP PHOTO / FABIO MUZZI
    Image suivante
    • Herman Van Rompuy et Mario Monti d'accord pour organiser un sommet contre les populismes

      Herman Van Rompuy et Mario Monti d'accord pour organiser un sommet contre les populismes

Les suggestions du jour

  • Quelle loyauté attendre de la N-VA au fédéral ?

    01 octobre 2014, 12:32

    Dans les 15 jours, la Belgique devrait se doter d'un gouvernement de plein exercice. Avec, pour la première fois, la participation du parti nationaliste flamand, la N-VA. Avec quelles intentions ? Purement socio-économiques ? Voici de premiers indices.

  • M. Thyssen a proposé une Europe plus sociale devant les eurodéputés

    01 octobre 2014, 11:34

    La commissaire-désignée à l'Emploi et aux Affaires sociales, Marianne Thyssen, a présenté mercredi aux députés européens les grandes lignes de la politique qu'elle entend mener pendant cinq ans au sein de l'équipe de Jean-Claude Juncker. Qu'ont...

  • Négociations fédérales: il est urgent de ne pas se presser

    01 octobre 2014, 11:16

    Crisette, ou parfum de crise ? Mardi soir, Wouter Beke a quitté la négociation, agacé par l'Open VLD. En cause, le mode de financement de la future réforme fiscale. La Suédoise attendra la semaine prochaine. Certains tablent sur un accord budgétaire le...

L'actualité en images

Le zapping ciné

mercredi 01 octobre 2014

Premier cas d'Ebola aux Etats-Unis

mercredi 01 octobre 2014

Turbulences dans la suédoise

mercredi 01 octobre 2014

JT 19h30

mardi 30 septembre 2014

Les négociations fédérales

mardi 30 septembre 2014

Quel Temps !

Partie 2

mercredi 01 octobre 2014

Météo 12h50

mercredi 01 octobre 2014

Toutes les vidéos de l'info

En direct

Monde

Vu sur le web

Dernière Minute