Aller directement au contenu principal

Les résultats des élections israéliennes changeront rien, dit le Hezbollah

MONDE | Mis à jour le vendredi 25 janvier 2013 à 21h51

  • Le chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah, bête noire d'Israël, a estimé vendredi que la montée du centre en Israël au détriment de la droite et de la gauche ne supposait aucun changement dans la politique israélienne vis-à-vis des Palestiniens.

    Il ne faut "pas se laisser berner" par le recul de la droite et de la gauche au profit du centre, après les élections israéliennes de mardi, a dit le chef du Hezbollah dans un discours retransmis en direct par la chaîne Al-Manar du puissant parti chiite armé.

    Car, a-t-il estimé, "en ce qui concerne Jérusalem, le peuple palestinien (...) et le droit des Arabes (...) la droite, le centre ou la gauche sont les mêmes". "Rien ne diffère dans le projet et dans l'hostilité", a-t-il ajouté, appelant à "renforcer la résistance" à Gaza, au Liban et dans la région.

    A l'issue de ces élections, a-t-il souligné, il n'émerge aucun "parti leader fort comme le souhaitait (le Premier ministre Benjamin) Netanyahu (...) pour diriger Israël".

    La liste de droite de M. Netanyahu conserve le plus grand nombre de députés au Parlement, avec 31 sièges, devant le parti centriste Yesh Atid (19) et le Parti travailliste (centre-gauche, 15 sièges) et le Foyer juif, la formation nationaliste religieuse représentant des colons, en remporte 12 sur les 120 que compte le Parlement.

    "Les résultats des élections israéliennes" montrent "un recul des partis qui ont dirigé et fondé l'entité (terme par lequel il désigne Israël, NDLR), comme les Travaillistes et le Likoud", a noté M. Nasrallah, qui s'exprimait via des écrans géants lors d'une cérémonie de son parti dans la banlieue sud de Beyrouth.

    M. Nasrallah a vu dans ces résultats "une crise au niveau de la direction politique de l'entité, une crise des partis et une crise de confiance", notant "la stabilité des partis religieux extrémistes" et "la multiplication des coalitions et des partis".

    Le Hezbollah est considéré comme une organisation terroriste par Israël qui a mené une guerre meurtrière contre lui au Liban en 2006.


    AFP

  • Image provenant d'une vidéo du chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah, lors d'un discours sur la chaîne Manar TV le 25 janvier 2013
    « previous

    Image provenant d'une vidéo du chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah, lors d'un discours sur la chaîne Manar TV le 25 janvier 2013

    AFP
    next
    • Image provenant d'une vidéo du chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah, lors d'un discours sur la chaîne Manar TV le 25 janvier 2013

      Image provenant d'une vidéo du chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah, lors d'un discours sur la chaîne Manar TV le 25 janvier 2013

Les suggestions du jour

  • Mariemont : le retour de la momie d'Hor

    18 avril 2014, 17:25

    Une pièce exceptionnelle est arrivée jeudi au Musée Royal de Mariemont : la momie d'Hor, un prêtre d’Amon qui vivait en Égypte 700 ans avant notre ère. Le cercueil en bois peint, parfaitement conservé et restauré, est exposé à côté du corps...

  • La mobilité à Chimay: road-trip dans les transports en commun (2)

    14 avril 2014, 12:37

    Se rendre à Chimay, et en sortir, ressemble à une véritable aventure, surtout sans voiture. Comment se débrouillent les Chimaciens au quotidien? L'immersion dans les transports en communs de la Botte du Hainaut se poursuit: quitter Chimay, une très...

  • Patients, vous avez des droits et vous ne les connaissez pas

    18 avril 2014, 09:36

    C'est la journée des droits des patients ce vendredi en Belgique. Ces droits sont protégés par une loi qui existe depuis plus de 12 ans... et pourtant, tout le monde ne la connaît pas. Chez nous, chaque personne peut bénéficier de soins de santé de...

Monde

Vu sur le web

La cueillette de la rédaction aux quatre coins de la Toile.

Plus d'articles

Dernière Minute