Les F-16 belges en Jordanie reçoivent la visite de la commission Défense

Les députés de la commission défense en visite à la base aérienne de Muwaffaq Salti
Les députés de la commission défense en visite à la base aérienne de Muwaffaq Salti - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Les députés membres de la commission Défense ont visité pour la première fois la base militaire jordanienne d’où partent nos F-16. Les avions belges assurent des missions contre le groupe terroriste État Islamique mais les députés s’inquiètent des conséquences éventuelles des bombardements sur les populations civiles.

Car s'ils en ont souvent entendu parler, c’est la première fois que les parlementaires de la Commission défense posent le pied sur cette base jordanienne. Située à une centaine de kilomètres de la capitale, Amman, cet aérodrome est hautement stratégique pour la coalition internationale, engagée dans la lutte contre Daech.

Dégâts collatéraux

C’est de cette base également que se déploient les six F-16 belges dans le cadre de l’opération Desert Falcon. Ces avions de chasse opèrent principalement en Irak, mais depuis 2015 également en Syrie, et dont 45 % des missions consistent à larguer des bombes sur les positions de l'organisation terroriste Etat islamique.

Sans remettre en cause Desert Falcon, qu’ils estiment indispensable, les députés se sont inquiétés des éventuels dégâts collatéraux de ce type de mission. La composante aérienne s’est donc employée à les rassurer en détaillant par le menu les procédures liées à ce type d’opération, des explications, nous dit-on, à prendre pour argent comptant, car pour la Défense, l’exercice de transparence a ses limites.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir