Aller directement au contenu principal

Le Québec ferme sa seule centrale nucléaire et refuse le gaz de schiste

MONDE | Mis à jour le vendredi 21 septembre 2012 à 7h28

  • Le nouveau gouvernement québécois, entré en fonction mercredi, a annoncé jeudi la fermeture de l'unique centrale nucléaire de la province ainsi que le maintien du moratoire sur l'exploration et l'exploitation des controversés gaz de schiste.

    La Première ministre Pauline Marois a déclaré à l'issue de son premier conseil des ministres qu'elle mettait en oeuvre "l'engagement pris lors de la campagne de procéder à la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2".

    Ouverte en 1983 et arrêtée depuis fin juillet en raison d'une panne, cette centrale devait être rénovée pour poursuivre son activité. Le remplacement de son réacteur avait été évalué en 2008 à 1,9 milliard de dollars.

    "Je veux que ce geste devienne un symbole pour le Québec, pour l'environnement et le bien-être des générations futures", a dit Pauline Marois lors d'une conférence de presse, précisant avoir demandé un rapport devant permettre à la fermeture de se faire "correctement".

    La majeure partie de l'électricité du Québec provient des immenses barrages hydro-électriques du nord de la province, Gentilly-2 ne contribuant que pour environ 2% de la production totale.

    Par ailleurs, la ministre québécoise des Ressources naturelles Martine Ouellet a affirmé que le gouvernement indépendantiste souhaitait "un moratoire complet, tant sur l'exploration que sur l'exploitation du gaz de schiste".

    Face à l'indignation d'une partie de la population québécoise, le gouvernement sortant avait rendu quasi-impossible en mars 2011 de forer pour extraire ou chercher ce gaz naturel, et ce, le temps qu'un comité d'évaluation environnementale et stratégique sur le gaz de schiste enquête sur l'impact de cette industrie naissante sur le milieu naturel. Son rapport est attendu en octobre 2013.

    Mais pour la ministre Ouellet, il n'y a guère de doute: "Je ne vois pas le jour où il y aura des technologies qui permettront une exploitation sécuritaire", a-t-elle affirmé aux journalistes.

    AFP

    Voir

    Derniers commentaires

    • de Bigigodin Je suis Belge et je vis au Québec. L'an dernier, l'incident de Fukushima a très fortement choqué les Québécois qui, comme les autres Canadiens, ont une véritable obsession pour la sécurité. Lors de la campagne électorale de cet été, le PQ (Parti Québécois) a promis de fermer cette vieille centrale nucléaire, et, au lendemain de sa victoire, a tenu parole. C'est assez rare que pour être souligné ! Ceci étant dit, les Québécois n'ont vraiment pas besoin de l'énergie nucléaire car avec leurs immenses barrages hydro-électriques, ils bénéficient d'énergie "verte" bien au-delà de leurs besoins propres. A propos, saviez-vous que l'eau est GRATUITE dans la presque totalité du Québec ? Heureux Québécois !

      22-09-2012 06:32 | Répondre

    • de Gorgon Les Canadiens sont des pollueurs bien plus acharnés que nous ! J'espère qu'ils atteindront un objectif respectable, mais ne nous leurrons pas. Protocole après protocole, la détermination des pays les plus nantis se réduit et la pollution ne cesse de gagner du terrain. Difficile de croire que la tendance puisse être inversée.

      21-09-2012 23:11 | Répondre

    • de teligleinad Je connais très bien le nucléaire pour y avoir travaillé plus de 45 années dans l''automatisation électronique et les mesures chimiques de contrôles en zone chaude et hors zone. Le commun des mortels ne veut pas comprendre car il ne considère que son problème de confort, mais les centrales nucléaires sont des bombes à retardement qui peuvent détruire tout le pays en quelques secondes!! Allez visiter les environs de Tchernobil avec ses petits enfants difformes et aussi le site au japon. Le nucléaire doit disparaître au plus vite avant la prochaine catastrophe.

      21-09-2012 11:45 | Répondre

    • de ptitherbe Entièrement d'accord avec vous, le nucléaire n'est qu'une "jambe de bois" pour remplacer les énergies fossiles comme le charbon, etc... Et quand j'entends les français (sous Sarko) qui vont encore en ouvrir, je dois dire que ça me fait peur! J'ai vu des reportages très intéressant sur Tchernonyl où l'on voit les pauvres gars qui sont intervenu pour ramasser les bares d'uranium qui étaient exposées au 4 vents après l'explosion...Mon Dieu! De même que les survivants... Et la population qui est restée durant 3 jours exposés aux radiations avant qu'ils soient évacués en bus... Tout cela nous avait été caché à l'époque à cause du rideau de fer, maintenant on peut les voir sur certaines chaînes comme national géographic , où dans une émission qui s'appelle :"La minute de vérité"... Vous imaginez une nouvelle catastrophe? Encore maintenant ce réacteur reste très dangeureux car il n'y a que du béton qui s'effrite pour stopper ce truc

      22-09-2012 11:25 | Répondre

    • de erv Facile quand on a de l'énergie hydro-électrique tant qu'on en veut.

      21-09-2012 10:38 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Le Québec ferme sa seule centrale nucléaire
    Image précédente

    Le Québec ferme sa seule centrale nucléaire

    DIETER NAGL (AFP)
    Image suivante
    • Le Québec ferme sa seule centrale nucléaire

      Le Québec ferme sa seule centrale nucléaire

    • Pauline Marois, le 4 septembre 2012 à Montréal

      Pauline Marois, le 4 septembre 2012 à Montréal

    • de Bigigodin Je suis Belge et je vis au Québec. L'an dernier, l'incident de Fukushima a très fortement choqué les Québécois qui, comme les autres Canadiens, ont une véritable obsession pour la sécurité. Lors de la campagne électorale de cet été, le PQ (Parti Québécois) a promis de fermer cette vieille centrale nucléaire, et, au lendemain de sa victoire, a tenu parole. C'est assez rare que pour être souligné ! Ceci étant dit, les Québécois n'ont vraiment pas besoin de l'énergie nucléaire car avec leurs immenses barrages hydro-électriques, ils bénéficient d'énergie "verte" bien au-delà de leurs besoins propres. A propos, saviez-vous que l'eau est GRATUITE dans la presque totalité du Québec ? Heureux Québécois !

      22-09-2012 06:32 | Répondre

    • de Gorgon Les Canadiens sont des pollueurs bien plus acharnés que nous ! J'espère qu'ils atteindront un objectif respectable, mais ne nous leurrons pas. Protocole après protocole, la détermination des pays les plus nantis se réduit et la pollution ne cesse de gagner du terrain. Difficile de croire que la tendance puisse être inversée.

      21-09-2012 23:11 | Répondre

    • de teligleinad Je connais très bien le nucléaire pour y avoir travaillé plus de 45 années dans l''automatisation électronique et les mesures chimiques de contrôles en zone chaude et hors zone. Le commun des mortels ne veut pas comprendre car il ne considère que son problème de confort, mais les centrales nucléaires sont des bombes à retardement qui peuvent détruire tout le pays en quelques secondes!! Allez visiter les environs de Tchernobil avec ses petits enfants difformes et aussi le site au japon. Le nucléaire doit disparaître au plus vite avant la prochaine catastrophe.

      21-09-2012 11:45 | Répondre

    • de ptitherbe Entièrement d'accord avec vous, le nucléaire n'est qu'une "jambe de bois" pour remplacer les énergies fossiles comme le charbon, etc... Et quand j'entends les français (sous Sarko) qui vont encore en ouvrir, je dois dire que ça me fait peur! J'ai vu des reportages très intéressant sur Tchernonyl où l'on voit les pauvres gars qui sont intervenu pour ramasser les bares d'uranium qui étaient exposées au 4 vents après l'explosion...Mon Dieu! De même que les survivants... Et la population qui est restée durant 3 jours exposés aux radiations avant qu'ils soient évacués en bus... Tout cela nous avait été caché à l'époque à cause du rideau de fer, maintenant on peut les voir sur certaines chaînes comme national géographic , où dans une émission qui s'appelle :"La minute de vérité"... Vous imaginez une nouvelle catastrophe? Encore maintenant ce réacteur reste très dangeureux car il n'y a que du béton qui s'effrite pour stopper ce truc

      22-09-2012 11:25 | Répondre

    • de erv Facile quand on a de l'énergie hydro-électrique tant qu'on en veut.

      21-09-2012 10:38 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Surfer en vacances: peut-on faire confiance aux Wi-Fi publics?

    22 juillet 2014, 12:39

    Et la réponse est… non. En tous cas, pas tous les réseaux. Un réseau sans fil public est un réseau ouvert à un nombre important d’utilisateurs plus ou moins connus. On les rencontre dans les hôtels, les gares, les cafés, et même à la réception...

  • Karl Albrecht, confondateur d'Aldi, est décédé à l'âge de 94 ans

    22 juillet 2014, 09:12

    Quatre ans après son frère Théo, Karl Albrecht a tiré son chapeau. Il est mort mercredi dernier, mais la nouvelle n'a filtré qu'hier à l'occasion de son enterrement à Essen, à l'Ouest de la République fédérale. Une cérémonie en famille, sans le...

  • Benoît Lutgen: "De Wever a un mépris larvé à l'égard du monde francophone"

    22 juillet 2014, 08:55

    Au lendemain de la composition des gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Benoît Lutgen, président du cdH explique ses choix, le rôle grandissant des entités fédérées par rapport au fédéral et sa "lucidité" par rapport aux...

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info

Monde

Vu sur le web

Dernière Minute