Aller directement au contenu principal

La Palestine devient Etat observateur à l'ONU, lors d'un vote historique

MONDE | Mis à jour le vendredi 30 novembre 2012 à 10h10

  • La Palestine est devenue jeudi un Etat observateur aux Nations unies, lors d'un vote historique à l'Assemblée générale de l'ONU, malgré l'opposition des Etats-Unis et d'Israël.

    Le vote de cette résolution, qui fait de "l'entité" palestinienne un "Etat observateur non membre", a été acquis à une majorité confortable mais pas écrasante de 138 voix pour, 9 contre et 41 abstentions.

    Cette nouvelle stature internationale, qui donne aux Palestiniens accès à des agences de l'ONU et des traités internationaux, constitue une victoire diplomatique majeure. Mais elle expose l'Autorité palestinienne à des représailles financières américaines et israéliennes.

    Avant le vote, le président palestinien Mahmoud Abbas a affirmé que l'Assemblée allait signer l'"acte de naissance" d'un Etat de Palestine.

    Il a estimé qu'il s'agissait de la "dernière chance de sauver la solution à deux Etats" (Israël et un Etat palestinien) et a promis de "tenter de ranimer les négociations" de paix avec Israël, au point mort depuis plus de deux ans, sans toutefois prendre d'engagements précis.

    Il a fait plusieurs références à "l'agression israélienne" à Gaza, une semaine après la conclusion d'un cessez-le-feu entre le Hamas qui contrôle ce territoire et Israël.

    Pour l'ambassadeur israélien à l'ONU Ron Prosor par contre, cette initiative "ne fait pas avancer la paix, elle la fait reculer". Il a affirmé qu'elle "ne changera pas la situation sur le terrain", notamment parce que l'Autorité palestinienne "ne contrôle pas Gaza", et qu'elle "ne donnera pas un statut d'Etat à l'Autorité palestinienne"

    Il a rappelé la position d'Israël, ainsi que des Etats-Unis, selon laquelle des négociations directes "constituent la seule manière de parvenir à la paix par un accord mis au point par les parties concernées, et non par l'intermédiaire de l'ONU".

    Acclamations à Ramallah

    L'ambassadrice américaine Susan Rice a affirmé que le vote était "contre-productif" et créerait des "obstacles" à la paix.

    A Ramallah (Cisjordanie), le vote à l'ONU a été salué par des tirs en l'air et des acclamations de la foule, selon des journalistes de l'AFP.

    Ce vote a coïncidé avec l'anniversaire de l'adoption par l'ONU en 1947 du plan de partage de la Palestine mandataire, qui prévoyait un Etat juif et un Etat arabe.

    Devant le Comité sur les droits inaliénables du peuple palestinien qui commémorait cet anniversaire, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a demandé solennellement jeudi aux dirigeants palestiniens et israéliens de "ranimer le processus de paix" en reprenant des "négociations directes".

    La résolution appelle à une reprise des négociations israélo-palestiniennes pour qu'un Etat de Palestine puisse coexister "aux côtés d'Israël en paix et en sécurité, sur la base des frontières d'avant 1967".

    Elle "exprime l'espoir que le Conseil de sécurité considèrera de manière favorable" la candidature de la Palestine comme membre à part entière, déposée en septembre 2011 par Mahmoud Abbas mais torpillée au Conseil par une menace de veto américain.

    Menaces de sanctions

    Pour Washington et Israël, seule la négociation directe peut mener à la création d'un Etat palestinien. De leur côté, l'Union européenne a rappelé jeudi qu'elle était "prête à reconnaître un Etat palestinien au moment opportun" mais que la priorité était de reprendre les négociations.

    Ce qui inquiète le plus Israéliens et Américains, c'est la possibilité qu'auraient désormais les Palestiniens de rejoindre la Cour pénale internationale et d'y porter plainte contre Israël. Des responsables palestiniens ont évoqué cette hypothèse si Israël poursuit sa politique de colonisation en Cisjordanie.

    Israël a brandi la menace de sanctions en cas de vote positif à l'ONU mais a annoncé qu'il n'annulerait aucun accord conclu avec les Palestiniens.

    Israël a la possibilité de bloquer les taxes qu'il perçoit pour le compte de l'Autorité palestinienne ou de réduire le nombre de permis de travail pour les Palestiniens.


    AFP

    Voir

    Derniers commentaires

    • de ulrixco Quelle erreur navrante de considérer les Palestiniens comme des terroristes nés - en oubliant le terrorisme d'Etat d'Israël qui construit des colonies dans des territoires occupés, en oubliant la situation abjecte de la population palestinienne (pauvreté, absence de perspectives, obligés de vivre véritablement sous une botte israélienne qui ressemble parfois tristement à la botte nazie, subissant des assauts militaires disproportionnés qui massacrent des civils en masse), et en omettant donc tout ce qui peut pousser des désespérés à saisir les armes... Les armes seront d'autant moins nécessaires que les voies juridiques seront désormais ouvertes qui permettront de tenir Israël un brin en laisse. Le Fatah est un parti non religieux, aussi... Et malheureusement Hamas est AUSSI pourvoyeur d'aide, parce que personne d'autre ne lui prend cette place. C'est comme l'église ici avant le socialisme...

      30-11-2012 21:22 | Répondre

    • de RS La réaction d'Israël a été et restera celle d'un "enfant" gâté : continuer à matraiter "son jouet". Israël : ou comment vouloir, notamment au prix du sang humain versé, rester un "bouc émissaire". L'intervention de la psychologie et de la psychiatrie auront dû être une dimension à intégrer depuis 1947...

      30-11-2012 17:30 | Répondre

    • de freddy2040 bonjour, quelqu'un peux m' expliquer le vote contre des Iles Marshall, la micronesie, Nauru, Palau, le Panama ... des pots de vins Israleens? merci de m' eclairer

      30-11-2012 16:19 | Répondre

    • de erv Comment se réjouir de voir naître un état aux mains d'extrémistes islamistes tels que le HAMMAS ? avant de reconnaître un tel état (et je suis pour qu'il soit reconnu) il aurait fallu exiger qu'il respecte les règles de la démocratie et par conséquent de la laicité. Une partie est aux mains des terroristes du HAMAS et l'autre dans celles de l'autorité palestinienne dont une grande partie des membres provient du sinistre OLP d'Arafat coupable d'attentats meurtriers à travers le monde. Nous venons naivement de reconnaître un nouvel ennemi.

      30-11-2012 16:07 | Répondre

    • de Sam Le hamas a été élu démocratiquement... et la Palestine n'est pas un Etat terroriste! Pourquoi démocratie devrait rimer avec laïcité? Acceptons que la religion peut être un élément central pour certaines nations! Acceptons la différence! Et surtout, acceptons que d'autres systèmes politiques eux aussi choisis par le peuple existent! La tolérance est une vertu!

      30-11-2012 17:15 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Vidéo précédente

    Les Palestiniens font la fête après le vote à l'ONU

    Vidéo suivante
    • Cliquez pour visionner

      Les Palestiniens font la fête après le vote à l'ONU

    • Cliquez pour visionner

      La Palestine acceptée comme Etat observateur par l'ONU

  • La Palestine devient Etat observateur à l'ONU, lors d'un vote historique
    Image précédente

    La Palestine devient Etat observateur à l'ONU, lors d'un vote historique

    Tous droits réservés
    Image suivante
    • La Palestine devient Etat observateur à l'ONU, lors d'un vote historique

      La Palestine devient Etat observateur à l'ONU, lors d'un vote historique

    • La Palestine devient Etat observateur à l'ONU, lors d'un vote historique

      La Palestine devient Etat observateur à l'ONU, lors d'un vote historique

    • Mahmoud Abbas et Ban Ki Moon

      Mahmoud Abbas et Ban Ki Moon

    • La Palestine devient Etat observateur à l'ONU, lors d'un vote historique

      La Palestine devient Etat observateur à l'ONU, lors d'un vote historique

  • Un vote applaudi par l'assemblée générale de l'ONU (K. Lebour)
    • Un vote applaudi par l'assemblée générale de l'ONU (K. Lebour)
    • La réaction du ministre palestinien des Affaires étrangères, Riad El Malki
    • Un vote historique salué à Ramallah par des acclamations (G. Phillips)
    • La réaction de Leila Shahid (B. Henne)
    • de ulrixco Quelle erreur navrante de considérer les Palestiniens comme des terroristes nés - en oubliant le terrorisme d'Etat d'Israël qui construit des colonies dans des territoires occupés, en oubliant la situation abjecte de la population palestinienne (pauvreté, absence de perspectives, obligés de vivre véritablement sous une botte israélienne qui ressemble parfois tristement à la botte nazie, subissant des assauts militaires disproportionnés qui massacrent des civils en masse), et en omettant donc tout ce qui peut pousser des désespérés à saisir les armes... Les armes seront d'autant moins nécessaires que les voies juridiques seront désormais ouvertes qui permettront de tenir Israël un brin en laisse. Le Fatah est un parti non religieux, aussi... Et malheureusement Hamas est AUSSI pourvoyeur d'aide, parce que personne d'autre ne lui prend cette place. C'est comme l'église ici avant le socialisme...

      30-11-2012 21:22 | Répondre

    • de RS La réaction d'Israël a été et restera celle d'un "enfant" gâté : continuer à matraiter "son jouet". Israël : ou comment vouloir, notamment au prix du sang humain versé, rester un "bouc émissaire". L'intervention de la psychologie et de la psychiatrie auront dû être une dimension à intégrer depuis 1947...

      30-11-2012 17:30 | Répondre

    • de freddy2040 bonjour, quelqu'un peux m' expliquer le vote contre des Iles Marshall, la micronesie, Nauru, Palau, le Panama ... des pots de vins Israleens? merci de m' eclairer

      30-11-2012 16:19 | Répondre

    • de erv Comment se réjouir de voir naître un état aux mains d'extrémistes islamistes tels que le HAMMAS ? avant de reconnaître un tel état (et je suis pour qu'il soit reconnu) il aurait fallu exiger qu'il respecte les règles de la démocratie et par conséquent de la laicité. Une partie est aux mains des terroristes du HAMAS et l'autre dans celles de l'autorité palestinienne dont une grande partie des membres provient du sinistre OLP d'Arafat coupable d'attentats meurtriers à travers le monde. Nous venons naivement de reconnaître un nouvel ennemi.

      30-11-2012 16:07 | Répondre

    • de Sam Le hamas a été élu démocratiquement... et la Palestine n'est pas un Etat terroriste! Pourquoi démocratie devrait rimer avec laïcité? Acceptons que la religion peut être un élément central pour certaines nations! Acceptons la différence! Et surtout, acceptons que d'autres systèmes politiques eux aussi choisis par le peuple existent! La tolérance est une vertu!

      30-11-2012 17:15 | Répondre

    • de Karim Ce que je trouve remarquable et ce qui est révélateur pour moi que les rapports de forces changent dans le monde, c'est que 9 pays se retrouvent isolés sur cette résolution!!!! Et parmi eux, pas des moindres : les USA, Israël, le Canada!! C'est complètement dingue!!! A mon sens, l'Europe (et certains nous ont considéré comme la "vielle" Europe...) doit qq part commencer à tracer sa route par elle même, indépendamment des autres mais avec les autres lorsqu'elle le peut pour son bien-être (car il ne faut pas vivre dans un monde fermé). Je pense que nous devons investir de manière à avoir des relations sereines avec nos voisins les plus proches, dont parmi eux le monde arabe. Je conçois que c facile à dire, difficile à concrétiser... Mais au fond, c une question de connaissance mutuelle. Or si je ne me trompe pas, cela fait environ 14 siècles que l'on sait que l'autre existe.

      30-11-2012 20:37 | Répondre

    • de Karim (suite) De plus, on serait bien étonné de tout ce qu'on a déjà partager au travers de l'histoire par le passé. Regardons ce qu'on peut partager ajd pour demain, pour les générations futures... Je pense que cela doit passer par un recadrage de la politique des européens sur toute une série de thèmes cruciaux tels que l'énergie, la démocratie et les droits fondamentaux, les partenariats économiques, etc... Je me rend compte que mon commentaire s'éloigne de la Palestine. Je dirai, bravo à la communauté internationale!! J'ai souvent crû qu'elle ne servait à pas grand chose!! Ajd je dis: chapeau bas!!

      30-11-2012 20:43 | Répondre

    • de pauvptibelge Deux remarques: - Elio "Dutche" Di Rupo a pris cette décision contre l'avis de son gouvernement et du peuple belge. - Et voilà un peuple de terroristes représenté à l'ONU. Où va-t-on ?

      30-11-2012 15:24 | Répondre

    • de R.PHILIPPART Enfin,notre fréres Palestiniens vont tout doucement vers la reconnaissance de leur Etat

      30-11-2012 11:23 | Répondre

    • de Pol Guillard "Le vote de cette résolution, qui fait de "l'entité" palestinienne un "Etat observateur non membre", a été acquis à une majorité confortable mais pas écrasante de 138 voix pour, 9 contre et 41 abstentions." je vous cite, vous considérez donc que 70% n'est une majorité "écrasante"? Vous avez souvenirs de beaucoup d'élections où des partis remportent 70% des voix? A part sous Ben Ali, bien sûr...;-)) Allons, ne boudez pas votre plaisir et surtout le notre, pas de fausse retenue si tant est que cela en est. Où cela démontre t'il un parti pris à peine déguisé pour les vues sionistes du futur de la Palestine? Je vous laisse le bénéfice du doute.

      30-11-2012 10:54 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

L'actualité en images

Le zapping ciné du mardi

mardi 21 octobre 2014

Zoom sur le vélo en bambou

mardi 21 octobre 2014

Procès Pistorius : le verdict

mardi 21 octobre 2014

Décès du PDG de Total

mardi 21 octobre 2014

Guy Luzon limogé, le point sur la...

Football - Jupiler...

lundi 20 octobre 2014

Toutes les vidéos de l'info
Le MR s'est renié. Aujourd’hui le loup est dans la bergerie, il ne faut pas se plaindre qu’il mange les moutons Jean-Marc Nollet, chef de groupe Ecolo-Groen à la Chambre, à propos de la N-VA

Vu sur le web

Dernière Minute