Aller directement au contenu principal

La livre sterling, victime de la crise, s'effondre sous 1,20 euro

MONDE | jeudi 13 novembre 2008 à 15h54

  • La livre sterling, actuellement l'une des principales victimes de la crise financière parmi les monnaies, évoluait jeudi sous 1,20 euro, un seuil de faiblesse inédit, au lendemain d'un rapport alarmant de la Banque d'Angleterre prévoyant une récession de longue durée dans le royaume.

    La livre est tombée en milieu d'échanges européens à 1,1824 euro pour une livre, un niveau de faiblesse "plus vu depuis la sortie de la livre du système monétaire européen" en 1992, relevait Lee Hardman, de la Bank of Tokyo-Mitsubishi, et rien ne laissait entrevoir que la chute s'arrêterait là.

    Elle a atteint aussi jeudi un nouveau plus bas depuis 2002 face au dollar, à 1,4807 dollar pour une livre, après être passée la veille pour la première fois depuis juin 2002 sous 1,50 dollar.

    La publication du rapport trimestriel sur l'inflation a fait sombrer mercredi la monnaie britannique, la Banque d'Angleterre (BoE) ayant évoqué un risque de déflation, après s'être longtemps inquiétée de la hausse des prix.

    "L'annonce que le Royaume-Uni est déjà en récession et que la baisse du PIB sera de 2% l'an prochain (en glissement annuel, ndlr) devraient être confirmées par le discours de pré-budget du chancelier (Alistair) Darling dans deux semaines", le 24 novembre, anticipaient les analystes de BNP Paribas, prédisant dans l'intervalle de nouvelles pertes de la livre.

    Ces pertes pourraient être aggravées par de nouveaux gestes d'assouplissement monétaire, le prochain étant attendu dès le mois de décembre: "Le principal taux d'intérêt pourrait être de 1% en 2009 tandis que celui de la zone euro serait de 1,5%" pronostiquaient les analystes de Capital Economics.

    Le rendement supérieur de l'euro par rapport à la livre, pour être une première depuis la création de la monnaie unique en 1999, n'en menace pas moins de durer. La semaine dernière, avec une baisse choc d'un point et demi de pourcentage la BoE a abaissé son taux directeur à 3%, alors que celui de la BCE était abaissé de 50 points de base seulement à 3,25%.

    En outre, l'affaiblissement de la livre, qui a commencé en même temps que la crise des subprimes en août 2007, ne laisse pas de décontenancer les analystes, qui voulaient voir dans la monnaie britannique une monnaie forte pour le Vieux Continent, alternative au dollar.

    Dans cet esprit, juste après la baisse à 3% du taux directeur la semaine dernière, les cambistes se sont rués momentanément sur la livre, anticipant que cet assouplissement relancerait peut-être l'économie, plutôt que de céder au classique mouvement d'attrait vers une monnaie à meilleur rendement, l'euro désormais.

    Mais devant l'ampleur de la récession prédite, ce regain de confiance n'a pas duré.

    "Vu l'état de la livre, je pense que je vais commencer à utiliser les billets de 5 (les plus petites coupures, ndlr) pour retapisser ma salle de bain" ironisait Simon Denham, de Capital Spreads.

    "La livre a tout l'air d'être tombée bas et d'être là pour y rester" commentait pour sa part Howard Archer, du cabinet IHS Global Insight.

    Essayant de voir le bon côté des choses, l'analyste se réjouissait des perspectives s'ouvrant pour le tourisme en Grande-Bretagne : "Oubliés les week ends à New York (...) il sera beaucoup moins cher de venir faire du shopping à Londres".

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.

Les suggestions du jour

  • Pourquoi les bourses n'en finissent-elles pas de grimper?

    25 novembre 2014, 17:47

    A la bourse de Bruxelles, les séances se suivent et se ressemblent, l'indice Bel 20 monte et les autres marchés européens ne sont pas en reste! La grande forme des marchés d'actions interpellent alors que nos économies ne sont guère vaillantes. Les...

  • La suppression du roaming, ce n'est peut-être pas pour tout de suite

    25 novembre 2014, 14:04

    L’eurodéputé socialiste belge Marc Tarabella tire la sonnette d’alarme : les Etats membres sont en train de détricoter l’accord du Parlement européen concernant la suppression des frais de roaming et la neutralité du web. Au détriment du...

  • Une expo sur la BD belge "Les Crocodiles" est censurée à Toulouse

    25 novembre 2014, 15:01

    En cette journée de lutte contre les violences faites aux femmes, une exposition consacrée à ce thème a été censurée à Toulouse, en France. Basée sur une bande dessinée du belge Thomas Mathieu, "Les Crocodiles", l'exposition a été censurée par la...

En direct

Monde

Vu sur le web

Dernière Minute