La Belgique s'inquiète de la disparition de deux experts de l'ONU en RDC

Un véhicule de l'ONU en République démocratique du Congo
Un véhicule de l'ONU en République démocratique du Congo - © ALAIN WANDIMOYI - AFP

La Belgique s'inquiète fortement de la disparation de deux membres du Groupe d'experts de l'ONU sur la République démocratique du Congo ainsi que leurs quatre accompagnateurs congolais, survenue le week-end passé dans la province du Kasaï-central, indiquent vendredi les Affaires étrangères dans un communiqué.

Cinq jours après cette disparition, la Belgique appelle les autorités congolaises, avec l'appui de la MONUSCO, à déployer tous les moyens possibles pour retrouver les personnes concernées.

Cette disparition constitue "une atteinte très grave aux efforts de la communauté internationale pour favoriser le retour de la paix et la stabilité en RDC".

La Belgique est fortement préoccupée par la détérioration de la situation sécuritaire en RDC, tout particulièrement dans la région du Kasaï. "Face aux informations convergentes faisant état de violations massives des droits de l'homme et du droit humanitaire dans cette région, y compris l'usage disproportionné de la force, des exécutions arbitraires et la découverte de fosses communes, elle plaide, avec ses partenaires européens, pour l'ouverture d'une enquête internationale et indépendante, en complémentarité et en soutien des efforts nationaux", précise le communiqué.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir