Aller directement au contenu principal

Italie: les bus ont déserté les rues de Naples faute d'essence

MONDE | jeudi 31 janvier 2013 à 16h12

  • Il n’y a plus de transports publics à Naples. Il ne s’agit pas d’un conflit social mais bien d’un manque de moyens financiers. La compagnie des transports publics n'a plus assez d'argent pour payer ses fournisseurs de carburant.

    Dans les rues, les voyageurs ont beau regarder au loin, il n’y a aucun bus à l'horizon. "Ca ne sert à rien d’attendre, aujourd'hui, il n'y a pas de bus parce qu'il n'y a pas d'essence", explique une dame aux autres voyageurs.  "Je vais prendre un taxi et ça va me coûter quatre fois plus qu'un ticket de bus", témoigne un client mécontent.

    Il arrive cependant extrêmement rarement qu’un bus circule, mais il faut une sacrée dose de courage pour y grimper tant il est bondé. "C'est impossible de monter dedans. Je souffre de claustrophobie, je ne peux pas", se plaint une passante.

    A qui la faute ?

    Comment une compagnie de transports publics peut-elle en arriver là? Celle-ci se défend de toute responsabilité pointant du doigt le programme d'austérité drastique du gouvernement. Pour le directeur de la compagnie des transports publics de Naples, Renzo Brunetti, "il y a eu des restrictions au niveau du gouvernement national, ce qui a eu des répercussions sur les compagnies municipales de transport. La municipalité de Naples doit faire face à des problèmes de transfert d'argent pour payer ces services qui ne sont pas considérés comme essentiels. On vient après d'autres services publics".

    Naples n'avait certainement pas besoin de cette nouvelle affaire. Elle s’était  déjà distinguée il y a quelques années avec la crise des poubelles où les camions de ramassage qui ne passaient plus.

    I.L. avec I. Huysen

    Voir

    Derniers commentaires

    • de lecteur évolution logique , normale , attendue Post peak oil + Post peak Oil + Post peak Oil = vie du post peak oil CQFD

      04-02-2013 13:57 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Italie : les bus ont déserté les rues de Naples faute d’argent pour l’essence
    Image précédente

    Italie : les bus ont déserté les rues de Naples faute d’argent pour l’essence

    rtbf
    Image suivante
    • Italie : les bus ont déserté les rues de Naples faute d’argent pour l’essence

      Italie : les bus ont déserté les rues de Naples faute d’argent pour l’essence

    • de lecteur évolution logique , normale , attendue Post peak oil + Post peak Oil + Post peak Oil = vie du post peak oil CQFD

      04-02-2013 13:57 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

L'actualité en images

Fusillade au parlement canadien

mercredi 22 octobre 2014

La campagne choc anti MR/N-VA du PS

mercredi 22 octobre 2014

Mode : le retour du talon plat

mercredi 22 octobre 2014

Suivre un atelier d'art thérapie

mercredi 22 octobre 2014

Le 12 minutes

mercredi 22 octobre 2014

Devoir d'enquête

Spéciale tueries...

mercredi 22 octobre 2014

Météo internationale

mercredi 22 octobre 2014

Toutes les vidéos de l'info
Le MR met le pays à feu et à sang en prenant des mesures contradictoires, parfois mal chiffrées Paul Furlan, ministre wallon des Pouvoirs locaux, du Logement, de la Ville et de l’Energie

Vu sur le web

Dernière Minute