Aller directement au contenu principal

Impôt des riches: Barack Obama se compare au républicain Ronald Reagan

MONDE | Mis à jour le mercredi 11 avril 2012 à 17h55

  • Barack Obama a convoqué mercredi le souvenir de son prédécesseur Ronald Reagan, l'une des figures les plus respectées du parti républicain, un "socialiste" a-t-il plaisanté, qui soutenait une fiscalité plus élevée pour les riches comme celle qu'il voudrait voir adopter.

    "Je ne suis pas le premier président à me faire l'avocat de cette idée que tout le monde doit payer sa juste part" d'impôts, a affirmé Barack Obama à la Maison Blanche, en défendant pour la seconde journée consécutive la "règle Buffett", qui taxerait à 30% au minimum les revenus annuels supérieurs à un million de dollars.

    "Il y a quelques années, l'un de mes prédécesseurs a traversé le pays pour défendre le même concept", a assuré Barack Obama, qui s'était entouré pour l'occasion d'une poignée de millionnaires, partisans comme le magnat Warren Buffett d'un rééquilibrage de la taxation des plus riches.

    Warren Buffett s'était publiquement indigné d'être assujetti à un taux d'imposition plus faible que celui de sa secrétaire, résultat de niches fiscales héritées du président républicain George W. Bush qui taxent moins les revenus du capital que ceux du travail.

    Ce président, a ajouté Barack Obama, en ménageant ses effets, "a dit qu'il était 'fou', ce sont ses mots, que certaines niches fiscales permettent à des multimillionnaires de ne rien payer alors qu'un conducteur de bus acquitte 10% de son salaire".

    "Ce socialiste au regard fou, ce guerrier de la classe moyenne décidé à augmenter les impôts s'appelait Ronald Reagan", a insisté Barack Obama. Président de 1981 à 1989, resté une référence des conservateurs, "(Ronald Reagan) pensait qu'aux Etats-Unis, les plus riches devaient payer leur juste part et il le disait".

    "Je sais que cette position le disqualifierait des primaires du parti républicain ces jours-ci", a plaisanté le président démocrate, qui va remettre son mandat en jeu le 6 novembre prochain.

    Le Sénat doit voter lundi sur la "règle Buffett". L'avenir de cette mesure est incertain, vu l'opposition des républicains en position de force au Congrès, et l'insistance de Barack Obama semble surtout destinée à mettre son probable adversaire de novembre, le multimillionnaire Mitt Romney, sur la défensive.

    Belga

  • Barack Obama
    Image précédente

    Barack Obama

    AFP PHOTO/Brendan SMIALOWSKI
    Image suivante
    • Barack Obama

      Barack Obama

Les suggestions du jour

  • "On ne naît pas terroriste" clame un musulman belge préoccupé par Gaza

    01 août 2014, 17:22

    L'opération "Bordure protectrice" dans la Bande de Gaza a déjà coûté la vie à quelques 1500 Palestiniens, dont plus de 240 enfants, en 25 jours, contre une soixantaine côté israélien. Une situation qui préoccupe les musulmans de Belgique. Comment...

  • 22 milliards ou 4 milliards? Qui dit vrai? De Wever ou Di Rupo?

    01 août 2014, 09:24

    Bart De Wever a dégainé le premier, mardi soir sur VTM : "Elio Di Rupo n’a pour ainsi dire rien fait". La riposte d’Elio Di Rupo s’est faite par communiqué, le lendemain : "Le gouvernement fédéral actuel a fourni un effort budgétaire d'environ 22...

  • Quand les petits producteurs court-circuitent la grande distribution

    31 juillet 2014, 14:39

    Ce n'est plus seulement une mode, ni même une tendance : aujourd'hui, le "circuit court" a trouvé sa place dans le monde du commerce alimentaire, au plus grand bénéfice des petits producteurs mais aussi des clients. Fruits et légumes variés, bières...

L'actualité en images

JT 19h30

vendredi 01 août 2014

Les Rolls de 1914

vendredi 01 août 2014

Examen de diplomatie

vendredi 01 août 2014

Week-end noir sur les routes

vendredi 01 août 2014

Pugilat au Sénat italien

vendredi 01 août 2014

Explosion de gaz à Taïwan

vendredi 01 août 2014

Les hôtels à Bruxelles

vendredi 01 août 2014

Les Rolls de 1914

vendredi 01 août 2014

Toutes les vidéos de l'info
Je crois qu’on a mal estimé dans les accords de 2010 l’impact au sol de certaines décisions Catherine Fonck au lendemain de la décision de justice annulant en partie le plan Wathelet

Vu sur le web

Dernière Minute