Film anti-islam: le parti du ministre qui a appelé au meurtre ne le soutient pas

Pakistan/film: le parti du ministre qui a appelé au meurtre ne le soutient pas
Pakistan/film: le parti du ministre qui a appelé au meurtre ne le soutient pas - Belga
Belga News

Le parti du ministre pakistanais qui a mis à prix la tête du réalisateur du film anti-islam "L'innocence des musulmans" a pris lundi ses distances avec lui en dénonçant cet appel au meurtre, comme le gouvernement avant lui.

Le Parti national Awami (ANP), membre de de la coalition au pouvoir, a rejeté l'annonce du ministre des Chemins de fer, Ghulam Ahmed Bilour, l'un de ses cadres, qui a promis samedi 100 000 dollars à quiconque tuera le réalisateur de ce film à l'origine de manifestations de colère dans le monde musulman.

Le ministre avait à cette occasion appelé les rebelles "talibans et les frères d'Al-Qaïda à participer à cette noble action", en assurant que s'il en avait l'occasion, il tuerait de ses propres mains le réalisateur.

"La déclaration de M. Bilour a été rejetée par le parti car nous croyons à la non violence, et que nous sommes connus pour cela", a déclaré le porte-parole de l'ANP, Zahid Khan.

"Ce genre de chose ne peut nous effleurer car cela mettrait fin aux différences entre l'ANP et les extrémistes", a-t-il assuré.

L'ANP est un parti à l'origine laïc très influent dans le nord-ouest du Pakistan, région très conservatrice où il subit la pression des extrémistes, notamment les rebelles talibans et leurs alliés d'Al-Qaïda.

Les observateurs ont vu dans l'initiative de Ghulam Ahmed Bilour un appel du pied à l'électorat conservateur que les partis religieux disputent âprement à l'ANP à l'approche des élections générales prévues début 2013.


Belga


Publicité