Aller directement au contenu principal

Europe: création d'un corps de "volontaires humanitaires" pour les catastrophes

MONDE | mercredi 19 septembre 2012 à 15h40

  • Un corps de "volontaires humanitaires", capable de déployer 10 000 personnes sur les zones de catastrophes naturelles, sera créé entre 2014 et 2020. C'est la Commission européenne qui a annoncé cette création mercredi.

    Cette création est une réponse à la "forte augmentation" du nombre de catastrophes survenues dans le monde ces dernières années. "Une tendance qui devrait malheureusement perdurer", d'après Kristalina Georgieva, la Commissaire chargée de l'aide humanitaire.

    Avec ce plus grand nombre de catastrophes, les organisations humanitaires ont encore plus besoin "des personnes bien préparées" capables les aider sur le terrain.

    Les citoyens européens et aux résidents de longue durée au sein de l'UE âgés de plus de 18 ans pourront faire partie de ce corps de volontaires, prévu dans le cadre du traité de Lisbonne. Les premiers déploiements de ces volontaires devraient être possibles en janvier 2014.

    Un budget de 239,1 millions d'euros a été proposé par la Commission pour financer le corps de volontaires. Il sera réparti entre un vaste programme de formation de 58 millions et le déploiement des volontaires de 137 millions.

    "Seuls les candidats bien préparés pourront être mobilisés", a détaillé la Commission pour qui la sécurité des volontaires sera une priorité. Ils seront reconnaissables par des t-shirts de couleur bleue.

    "La sécurité de ces jeunes nous tient à coeur et nous serons extrêmement prudents. Ils ne seront pas envoyés en situation de conflit", a ajouté la commissaire Georgieva. D'après elle, malgré la crise économique et financière, le renforcement de l'aide humanitaire est soutenu par 88% des Européens récemment interrogés par Eurobaromètre.

    82% des personnes interrogées dans ce sondage considèrent qu'une stratégie coordonnée à l'échelon de l'UE face aux catastrophes naturelles est plus efficace que des mesures prises au niveau national.

     

    AFP

    Voir

    Derniers commentaires

    • de Robert Lambeaux Bonjour, depuis dix ans maintenant, je trouve qu'une des meilleures façons d'aider les pays pauvres (mais au bénéfice de la planète entière) serait de former les populations rurales à l'utilisation de casseroles solaires, fours solaires, barbecues solaires. A Hanovre 2000, par temps semi-nuageux, j'ai vu bouillir de l'eau en un quart d'heure. Ces produits n'utilisent pas d'énergie, évitent au femmes la corvée bois et combattent ce qui est la plaie de ces pays, la désertification et la pollution par les fumées. Former des "commandos" de jeunes qui installent et surveillent les premiers pas de ces "casseroles" ne devrait pas être trop compliqué. Et cela pourrait marcher dans tous les pays avec un ensoleillement moyen au moins pendant six mois de l'année. Merci de prêter attention à mon message, et éventuellement "d’enquêter" (Solux, Solsuffit, Solarcooking) R.L. ---

      22-09-2012 20:23 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • La Comissaire chargée de l'humanitaire Kristalina Georgieva pose avec deux jeunes après l'annonce de la création du corps de "volontaires humanitaires".
    Image précédente

    La Comissaire chargée de l'humanitaire Kristalina Georgieva pose avec deux jeunes après l'annonce de la création du corps de "volontaires humanitaires".

    AFP PHOTO /JOHN THYS
    Image suivante
    • La Comissaire chargée de l'humanitaire Kristalina Georgieva pose avec deux jeunes après l'annonce de la création du corps de "volontaires humanitaires".

      La Comissaire chargée de l'humanitaire Kristalina Georgieva pose avec deux jeunes après l'annonce de la création du corps de "volontaires humanitaires".

    • de Robert Lambeaux Bonjour, depuis dix ans maintenant, je trouve qu'une des meilleures façons d'aider les pays pauvres (mais au bénéfice de la planète entière) serait de former les populations rurales à l'utilisation de casseroles solaires, fours solaires, barbecues solaires. A Hanovre 2000, par temps semi-nuageux, j'ai vu bouillir de l'eau en un quart d'heure. Ces produits n'utilisent pas d'énergie, évitent au femmes la corvée bois et combattent ce qui est la plaie de ces pays, la désertification et la pollution par les fumées. Former des "commandos" de jeunes qui installent et surveillent les premiers pas de ces "casseroles" ne devrait pas être trop compliqué. Et cela pourrait marcher dans tous les pays avec un ensoleillement moyen au moins pendant six mois de l'année. Merci de prêter attention à mon message, et éventuellement "d’enquêter" (Solux, Solsuffit, Solarcooking) R.L. ---

      22-09-2012 20:23 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

L'actualité en images

JT 19h30

jeudi 27 novembre 2014

Toutes les vidéos de l'info

En direct

Monde

Vu sur le web

Dernière Minute