Europe: création d'un corps de "volontaires humanitaires" pour les catastrophes

La Comissaire chargée de l'humanitaire Kristalina Georgieva pose avec deux jeunes après l'annonce de la création du corps de "volontaires humanitaires".
La Comissaire chargée de l'humanitaire Kristalina Georgieva pose avec deux jeunes après l'annonce de la création du corps de "volontaires humanitaires". - AFP PHOTO /JOHN THYS
Rédaction RTBF

Un corps de "volontaires humanitaires", capable de déployer 10 000 personnes sur les zones de catastrophes naturelles, sera créé entre 2014 et 2020. C'est la Commission européenne qui a annoncé cette création mercredi.

Cette création est une réponse à la "forte augmentation" du nombre de catastrophes survenues dans le monde ces dernières années. "Une tendance qui devrait malheureusement perdurer", d'après Kristalina Georgieva, la Commissaire chargée de l'aide humanitaire.

Avec ce plus grand nombre de catastrophes, les organisations humanitaires ont encore plus besoin "des personnes bien préparées" capables les aider sur le terrain.

Les citoyens européens et aux résidents de longue durée au sein de l'UE âgés de plus de 18 ans pourront faire partie de ce corps de volontaires, prévu dans le cadre du traité de Lisbonne. Les premiers déploiements de ces volontaires devraient être possibles en janvier 2014.

Un budget de 239,1 millions d'euros a été proposé par la Commission pour financer le corps de volontaires. Il sera réparti entre un vaste programme de formation de 58 millions et le déploiement des volontaires de 137 millions.

"Seuls les candidats bien préparés pourront être mobilisés", a détaillé la Commission pour qui la sécurité des volontaires sera une priorité. Ils seront reconnaissables par des t-shirts de couleur bleue.

"La sécurité de ces jeunes nous tient à coeur et nous serons extrêmement prudents. Ils ne seront pas envoyés en situation de conflit", a ajouté la commissaire Georgieva. D'après elle, malgré la crise économique et financière, le renforcement de l'aide humanitaire est soutenu par 88% des Européens récemment interrogés par Eurobaromètre.

82% des personnes interrogées dans ce sondage considèrent qu'une stratégie coordonnée à l'échelon de l'UE face aux catastrophes naturelles est plus efficace que des mesures prises au niveau national.

 

AFP


Publicité