Caméra cachée, M. Romney n'en rate pas une: aujourd'hui, les Palestiniens

Mitt Romney
Mitt Romney - Nicholas KAMM (AFP)
Rédaction RTBF

La campagne de Mitt Romney traverse une nouvelle zone de turbulences. Le candidat républicain à la présidentielle enchaîne les bourdes. Après ses propos sur la "mentalité d'assistés" des électeurs démocrates de Barack Obama, le présidentiable américain a provoqué une polémique après avoir assuré, dans une vidéo révélée mardi, que les Palestiniens ne voulaient pas la paix avec Israël.

La vidéo filmée en caméra cachée, diffusée sur internet depuis lundi, continue à embarrasser Mitt Romney. Filmé à son insu lors d'un dîner privé destiné à lever des fonds, le candidat républicain n'a pas seulement parlé des "assistés", qui votent pour Barack Obama. Il s'est aussi exprimé sur le conflit israélo-palestinien.

Pour Mitt Romney, "les Palestiniens ne s'intéressent absolument pas à la paix" avec Israël. "Un cheminement vers la paix est presque absolument impensable". En cas de victoire à la présidentielle, il n'interviendra pas pour tenter de relancer le processus.

Les propos du candidat républicain ont provoqué une nouvelle réaction courroucée de l'Autorité palestinienne, ainsi que le désaveu de la Maison Blanche. Depuis le début de sa campagne, Mitt Romney a donné des gages de soutien à Israël, accusant le président Obama, d'avoir "laissé tomber" les Israéliens.

Plusieurs journaux américains estiment que cette vidéo est moins problématique pour Mitt Romney en tant que candidat. Mais, elle est inquiétante si Romney devenait président.

De son côté, Barack Obama a critiqué les dernières bourdes de son concurrent républicain. Invité dans l’émission de David Letterman sur CBS, il s’est dit "président de tous" les Américains.

Nicolas Willems


Publicité