Bulgarie: le leader de la minorité turque qualifie de "folie" le référendum d'Erdogan

Bulgarie: le leader de la minorité turque qualifie de "folie" le référendum d'Erdogan
Bulgarie: le leader de la minorité turque qualifie de "folie" le référendum d'Erdogan - © DIMITAR DILKOFF - AFP

Le leader historique de la minorité turque de Bulgarie, Ahmed Dogan, a accusé vendredi le président turc Recep Tayyip Erdogan de chercher à rétablir le "sultanat" ottoman, qualifiant de "folie" le référendum institutionnel organisé par Ankara en avril.

Rendre légitime un néo-ottomanisme 

Ce référendum prévu le 16 avril pourrait transformer la république turque héritée de Mustafa Kemal Atatürk "en sultanat", a déclaré Ahmed Dogan, patron du principal parti de la minorité turque bulgare, le Mouvement pour les droits et libertés (MDL), dans un "message politique" écrit.

Le scrutin turc, par lequel Recep Tayyip Erdogan espère obtenir un renforcement du pouvoir présidentiel, est "une folie" qui vise "à rétablir et à rendre légitime un néo-ottomanisme", a ajouté le dirigeant, en référence à l'ancien empire turc.

Pressions, racket, chantage et menaces

Ahmed Dogan s'est par ailleurs dit préoccupé par "les pressions, le racket, le chantage et les menaces" observées selon lui durant la campagne électorale turque, y compris auprès de la diaspora en Europe.

La minorité turque de Bulgarie compte environ 700 000 personnes, soit près de 10% de la population. Quelque 200 000 turcophones de nationalité bulgare vivent par ailleurs en Turquie, dont un tiers participe régulièrement aux scrutins bulgares.

Troisième parti de Bulgarie, avec environ 15% des suffrages, le MDL, traditionnellement réservé vis-à-vis de M. Erdogan, fait face à la concurrence d'une nouvelle formation turcophone, le Dost, ouvertement soutenue par le pouvoir turc.

Début mars, l'ambassadeur turc à Sofia était notamment apparu dans un clip électoral du Dost.

Cet appui a conduit à une dégradation des relations entre la Bulgarie et la Turquie, Sofia accusant Ankara d'"ingérence" dans sa politique intérieure. Des élections législatives anticipées sont prévues le 26 mars.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir